“Dilo salé” : Regard sur le monde marin

Des prises de vues de la mer, ses plages, ses humeurs, ses métiers, sa faune et sa flore, réalisées depuis quelques années sur les côtes mauriciennes ont permis au photographe Steeve Dubois de rassembler une importante collection de photographies. Une vingtaine d’entre elles ont été présentées au public lors d’une exposition solo organisée du 29 juin au 6 juillet au Dias Pier au Caudan. Paysages et animaux marins, vagues, bancs de sable, pirogues, régates ponctuent cette exposition intitulée “Dilo Salé”.
Après “Formes parfaites” en 2012, Steeve Dubois, président du Cercle des Artistes Photographes (CAP) qui est à sa sixième exposition solo donne cette fois libre cours à sa passion qui est la mer. À travers une vingtaine de réalisations, l’artiste évoque ses souvenirs d’émotions et partage avec le public le regard qu’il porte sur la mer. Celle-ci est déclinée sous toutes ses humeurs: tantôt la douceur d’une plage un matin, tantôt la rudesse de la côte sauvage de Gris-Gris. «La mer me fascine autant en temps d’accalmie, que lorsqu’elle est démontée, aussi bien par sa colère que par sa beauté. La mer est belle, généreuse et même dangereuse. Elle est autant pourvoyeuse de joie que de peine. Nous nous devons de l’aimer et de la respecter», dit-il.
“Dilo Salé”, c’est aussi des lieux à contempler, une immersion photographique dans des régions telles que Gris-Gris, Balaclava, Pointe-aux-Sables, Bain-Bœuf, Baie-du-Cap, Albion, Mahébourg. Si certaines régions du littoral offrent une palette marine subtile et nuancée, d’autres sont peuplées d’une faune et d’une flore colorées.
Accompagnées d’une légende, les photographies exposées au Dias Pier offrent une balade sur les plus belles plages de Maurice et de Rodrigues, invitent à découvrir les paysages marins, des bancs de sables observables à marée basse qui changent de forme. La lumière et ses variations révèlent toute la beauté des paysages marins, surtout au soleil couchant.
Les images permettent de découvrir la mer sous un autre angle. Une vague qui semble gelée, le sel formé dans une cavité rocheuse... Chaque sujet est unique, et devient dans l’objectif du photographe, un sujet artistique. Les autres terrains de jeux favoris du photographe sont aussi les activités sportives ou professionnelles liées à la mer: à Mahébourg où glissent des voiliers lors des régates ou pêche à la senne à Rodrigues. A l’aide de matériels adaptés et objectifs, le photographe a capturé des formes laissées sur le sable par la marée basse, des couleurs qui apparaissent à chaque naissance d’une vague, immortalisant cet instant naturel et artistique. Mais son talent, c’est de parvenir à sublimer le spectacle qu’offre la nature.
Les clichés retracent huit années de photographies réalisées sur les plages mauriciennes, rodriguaises mais aussi dans les aquariums de Singapour où Steeve Dubois a pu capturer de belles images des animaux marins comme les dragons de mer, poisson proche de l’hippocampe qui n’est pas présent dans nos eaux.
Pourquoi le thème de la mer? «Il semble que la vie soit apparue dans les océans. Sans cette eau salée, notre belle planète ne serait qu’un désert. Il semble que notre corps soit composé de trois quarts d’eau. Le sang, les larmes et la sueur ont un goût salé: la mer reste bien présente en nous, même quand on croit s’en éloigner. Nous sommes tous enfants de l’océan; l’eau et le sel constituent cette mer que nous portons tous en nous. Nous l’avons reçue en héritage».
Steeve Dubois est photographe depuis une trentaine d’années. Il a adhéré au Cercle des Artistes Photographes (CAP) en 1985, en a été successivement membre au comité de direction, assistant-secrétaire, vice-président avant d’en devenir président. Il participe de temps en temps aux compétitions internationales. Les derniers en date: 2 acceptations au Miniature 2012 International Exhibition et 6 acceptations au Al-Thani award for Photography 2012.

Commentaires

Great pics Steve!Saw those in weekend newspaper. Quite unfortunate that all these lovely lagoons are being destroyed, and the government not doing anything.