Le ministre des Finances et Premier ministre, Pravind Jugnauth (Photo d'archives)
  • Le président de CBC, Antoine Kon-Kam King, réclame la révision de la zone tampon de l’Aapravasi Ghat

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui participait hier à l’Annual President’s dinner de la Chinese Business Chamber (CBC) au Domaine Anna, a annoncé hier l’ouverture d’un bureau de l’Economic Development Board à Tokyo. De son côté, le président de la CBC, Antoine Kon-Kam King a réclamé la révision de la zone tampon de l’Aapravasi Ghat.

Le Premier ministre a rendu hommage à la Chinese Business Chamber pour le travail abattu, non seulement pour promouvoir le pays mais également pour établir des liens avec des organisations internationales. Le dernier accord de partenariat a été conclu entre la CBC et la Province de Hunan, en Chine.

Il a rappelé qu’un accord de libre-échange a été signé entre Maurice et la Chine et que, lorsque cet accord entrera en vigueur, « le pays pourra exporter quelque 50 000 tonnes de sucres spéciaux vers la Chine ». Il ajoute : « Ce qui pourrait rapporter jusqu’à 14 millions de dollars au pays. De plus, Maurice pourra être utilisée comme un tremplin pour les investissements chinois vers l’Afrique. Ce qui est conforme à la stratégie africaine du gouvernement. »

Pravind Jugnauth, qui avait dirigé une délégation au sommet Japon-Asie (TICAD), à Yokohama, la semaine dernière a aussi annoncé qu’il a procédé à l’ouverture d’un bureau de l’EDB à Tokyo. « Ceci aidera non seulement à approfondir les relations avec le Japon mais également avec les pays environnants », a-t-il dit. Et de souligner que Maurice figure à la 11e place sur la liste de la Banque mondiale concernant la facilitation des affaires et à la 6e place sur le plan mondial concernant le paiement de la taxe.

Pour sa part, le président de la CBC, Antoine Kon-Kam King, a souligné la nécessité que la zone tampon de l’Aapravasi Ghat soit revue. « Cette zone tampon affecte sévèrement le développement dans la Chinatown et quelques projets prioritaires du gouvernement, dont le Victoria Urban Terminal. « It is not only the development of Chinatown which is affected but the redevelopment of Port-Louis too. It this issue is not adressed more and mort parts or Port-Louis will suffer from permanent urban decay with no possible redevelopment in sight », a-t-il dit.

Auparavant, Antoine Kon-Kam King avait félicité le gouvernement pour le budget 2019-2020 qui est « favorable aux affaires ». Il a aussi félicité le gouvernement pour l’organisation des Jeux des îles de l’océan Indien, qui ont été une réussite pour le pays. Et celui-ci de faire mention des différents accords signés avec des pays asiatiques et africains durant l’année écoulée.

De plus, Antoine Kon-Kam King a observé que de plus en plus de compagnies internationales veulent s’installer à Maurice. Il a indiqué qu’une importante compagnie internationale envisage de s’installer à Maurice afin d’offrir des solutions en Afrique en apportant des solutions concernant les énergies renouvelables pour les compagnies minières en Afrique. Il a d’ailleurs également expliqué que Singapour est notre principal concurrent en matière d’investissement. Cependant, sur la base des relations établies lors des forums internationaux, la CBC est parvenue à la conclusion que les pays africains « préfèrent travailler avec leurs frères mauriciens ».

Finalement, le président de la CBC a expliqué que, dans le cadre de ses activités, l’organisation travaille avec le gouvernement en place.