DINESH SOOFUL : Une victoire pour ma mère

Le jockey Dinesh Sooful connaît une année 2017 difficile. Alors que la chance n’a pas été de son côté sur le plan professionnel, il a eu le malheur de perdre sa mère il y a quelques semaines. Mais lors de la 22e journée, ce père de deux enfants a retrouvé le box des vainqueurs grâce à l’outsider Cula. La gorge serrée, il a tout de suite pensé à sa mère.
La roue finit toujours par tourner. Deuxième à huit reprises cette saison, Bhawan Sooful, mieux connu comme Dinesh, a pu renouer avec le succès. « C’est très bien, à la fois pour le moral du jockey que je suis, mais surtout pour le fils de Mooneea, ma mère, qui avait 62 ans, décédée il y a bientôt un mois », déclare le résidant de Terre Rouge. « Cette victoire est pour elle. »
Pour en revenir à la compétition, Dinesh Sooful a admirablement accompagné le "vieux " Cula à sa cinquième victoire au Champ de Mars, la première après 14 mois. « Il affrontait un champ à sa portée et vu que la lice était placée à plus de 4m, le parcours a été rallongé, ce qui était en sa faveur. Une fois qu’il a sauté, aucun adversaire n’est venu l’intimider et comme il aime courir en toute liberté, je l’ai laissé libre. Par la suite, il a sorti un joli coup de reins. L’état de la piste a aussi favorisé Cula », juge-t-il.
Dans la course inaugurale, il a failli de peu pour que Lividus s’impose. Mais les données n’étaient pas en sa faveur, aux dires de son cavalier. « Il a son âge (10 ans) et le poids (61 kg), en comparaison à Commodus (ndlr : 5 ans et 56 kg), contre lui. Mais là aussi, Lividus aurait gagné s’il n’avait pas couru en 3e épaisseur, du départ jusqu’aux 1100m », indique ce cavalier de 39 ans.
Concernant Allenby Park, qui a a fini 3e dans la 5e course, il est d’avis que « le fait d’être un cheval délicat qui a des boulets fragiles, il a aimé l’état de la piste. Il n’a pas ressenti de douleurs. Allenby Park gagnera sur une piste similaire », prévoit-il. Dinesh Sooful nous dit par ailleurs que Kingmambo’s Legacy est un « strong one-pacer qui a encore une grosse marge de progression. » Il fait ressortir qu’il n’a pas eu une course facile, étant contraint de courir en épaisseur sur une bonne partie de la sixième épreuve. Il a fini à plus de 10 longueurs de Speed Limit.
Quant à Rogue Runner, Sooful pense que c’est un sujet assez moyen qui ne s’est pas bien étendu durant la course. Il est d’avis qu’il a encore tout à apprendre.