DIPLOMATIE—KEITH ALLAN: « Les relations Maurice-GB basées sur le respect »

Le nouveau haut-commissaire britannique Keith Allan assistait hier soir à une réception organisée à la Westminster House pour marquer son affectation dans notre pays. A cette occasion, il a placé les relations entre la Grande-Bretagne et Maurice sous le signe du respect.
Dans son discours de circonstance, Keith Allan, qui est d’origine écossaise, a mis l’accent sur « les liens solides » qui unissent Maurice et la Grande-Bretagne, pays partageant « des valeurs et des intérêts communs », selon lui. « Même si nous ne sommes pas d’accord sur tous les points (clin d’œil au contentieux sur les Chagos, Ndlr), nos relations sont basées sur le respect mutuel », a insisté le haut-commissaire britannique.
Keith Allan a relaté que le Brexit n’est « pas chose facile », mais que celui-ci comprend malgré tout « beaucoup d’opportunités nouvelles ». Dans le sillage du divorce de son pays avec l’UE, il estime que « la Grande-Bretagne aura à revoir énormément d’accords avec ses partenaires internationaux, dont Maurice ». Le diplomate a également insisté sur l’importance de l’éducation. En plus des trois professionnels rodriguais ayant bénéficié récemment d’une bourse “Chevening”, accordée aux jeunes leaders de demain, trois autres bourses ont été offertes à trois jeunes professionnels mauriciens hier soir.
La réception d’hier était marquée par la présence de plusieurs hautes personnalités, dont la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, ainsi que de hauts officiels d’institutions publiques et du secteur privé.
Pravind Jugnauth a fait comprendre qu’il ne comptait pas faire de déclaration à la presse pour le moment. Il a cependant annoncé son départ vendredi pour New York, où il s’adressera pour la première fois à l’assemblée générale des Nations unies en tant que Premier ministre. Avant son départ, le commissaire électoral, Irfan Raman, présent à la réception, a tenu à le rencontrer afin de l’informer des dernières dispositions en vue de la prochaine élection partielle prévue dans la circonscription No 18. Le délai pour la publication du “writ of election” expire le 20 septembre. Par conséquent, l’ordonnance peut être publiée à n’importe quel moment. Pravind Jugnauth a affirmé que ledit document peut être publié même pendant son absence puisque c’est la prérogative de la présidente de la République. Cette dernière devra émettre le “writ of election” sur le conseil du Premier ministre.