DIPLOMATIE — KEITH ALLAN, NOUVEAU HAUT-COMMISSAIRE : « Des désaccords certes, mais une relation basée sur le respect »

Après le départ de Jonathan Drew, c’est Keith Allan qui prend les commandes du haut-commissariat britannique à Maurice. Pour marquer son affectation, le nouveau haut-commissaire a reçu un parterre d’invités composés de politiciens de divers bords, diplomates et hommes d’affaires à la Westminster House pour une réception mardi dernier. L’occasion de réitérer l’engagement de la Grande-Bretagne de travailler avec Maurice, en dépit des désaccords entre les deux pays sur certains dossiers.
 

D’emblée, dans son discours, le nouveau haut-commissaire, d’origine écossaise, a mis l’accent sur les bonnes relations qui unissent Maurice et la Grande-Bretagne depuis des décennies. « Des liens solides entre deux pays partageant des valeurs et des intérêts communs », a-t-il fait ressortir, reconnaissant toutefois que nous pouvons avoir des divergences d’opinions sur certains dossiers. A ce propos, a-t-il souligné, en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, du ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, présents à cette réception aux côtés de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim et du Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, entre autres tout le monde sait à quoi il fait référence, évoquant ainsi le contentieux sur les Chagos. En dépit de ces désaccords, insiste-t-il, les relations entre la Grande-Bretagne et Maurice sont basées sur le respect mutuel. Il a aussi évoqué le Brexit, une sortie pas évidente pour la Grande-Bretagne, mais qui, selon lui, comprend « beaucoup d’opportunités nouvelles ». A cet effet, il estime que la Grande-Bretagne aura certainement à revoir plusieurs de ses accords avec ses partenaires internationaux, dont Maurice.
Keith Allan a également axé une partie de son discours sur l’importance de l’Éducation. Outre les campus anglais présents à Maurice et la collaboration entre la Grande-Bretagne et Maurice dans ce secteur, il rappelle les différentes bourses octroyées par le gouvernement anglais aux Mauriciens. Il a profité de cette soirée pour annoncer le nom de trois jeunes qui ont décroché la Chevening Scholarship : Attish Ramdoss, Nityesh Peetambar et Shavin Kissoondharry. Ils effectueront des études tertiaires d’une année au Royaume-Uni. Au-delà de ces boursiers qui s’envoleront bientôt, trois professionnels rodriguais ont aussi récemment bénéficié d’une bourse Chevening, accordée aux jeunes leaders de demain. 
En conclusion de son allocution, Keith Allan, qui a déjà visité Maurice dans le passé avec sa famille, a évoqué l’importance de la destination Ile Maurice aux yeux des Britanniques qui sont quelque 140 000 à avoir séjourné dans l’île l’année dernière. Le nouveau haut-commissaire britannique a souhaité que ce nombre s’accroisse et avance qu’il fera de son mieux pour que la Grande-Bretagne continue d’aider le pays.