Donovan Bastien, le rescapé accompagné par les officiers de la NCG

Warren Wong Tong a disparu en mer dans la soirée du vendredi 8 février. Une autopsie pratiquée mardi soir par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal à la morgue de l’hôpital Victoria, sur des restes humains qui ont été découverts mardi matin par la National Coast Guard près de l’hôtel Melville, n’a pas permis d’identifier de qui il s’agissait. Il revient maintenant au Forensic Science Laboratory (FSL) d’effectuer des tests ADN.

La police attend les résultats qui seront connus dans deux semaines avant d’interroger Donovan Bastien, qui se trouvait en compagnie de Warren Wong Tong sur le bateau de plaisance Aloha et portant l’immatriculation 7466 OL 10, Cyril Armagus, le propriétaire du bateau, un ressortissant étranger, et Ebrahim Abdoolah, directeur d’une compagnie spécialisée dans l’entretien de bateaux, qui avait pris contact avec Warren Wong Tong et Donovan Bastien pour aller chercher le hors-bord afin de mettre à l’abri à cause du temps cyclonique.

Dans sa première version lundi dernier en la présence de son homme de loi, Me Segaren Veeramundur, Ebrahim Abdoolah a déclaré que son entreprise « offre des services pour l’entretien de bateaux et l’amarrage. Maurice étant en alerte cyclonique, il avait été contacté par le propriétaire du bateau pour ramener l’embarcation à terre. Ainsi, il a pris contact avec le skipper. » L’entrepreneur, un habitant de Pereybère, a ensuite été autorisé à rentrer chez lui.

Quant à Donovan Bastien, il avait participé lundi dernier à une reconstitution des faits en mer et avait indiqué aux enquêteurs où le bateau de plaisance avait chaviré vendredi dernier. Celui-ci, qui avait dérivé vendredi soir, avait été repéré à 10 000 lieues nautiques de Port-Louis mardi matin par l’équipage du Barracuda et a été remorqué dans l’après-midi jusqu’à Grand-Baie par le CGS Observer et ensuite jusqu’à la jetée du poste de la NCG à Grand-Baie.

Le chef inspecteur Purlackee et le sergent Satyawan Soobanah, le station manager de la NCG de Grand-Baie, sont très satisfaits de la tâche accomplie par leurs hommes, qui avaient travaillé d’arrache-pied dès que l’alerte a été donnée. « Nous avons déployé tous les moyens avec le soutien de l’hélicoptère pour mener à bien notre tâche », indiquent-ils. Mardi dernier, dès que la nouvelle s’est répandue à l’effet que les officiers de la NCG étaient sortis pour aller récupérer le bateau, les proches et amis de Warren Wong étaient réunis autour du poste de la NCG pour connaître les derniers développements.