Source photo: Internet

Le président américain Donald Trump a ironisé jeudi sur le réchauffement climatique, alors que le nord des États-Unis est balayé par une vague de froid extrême avec des températures jusqu’à -40°C. « Dans l’est, cela pourrait être la veille du jour de l’an LA PLUS FROIDE jamais enregistrée. Peut-être qu’on pourrait uti- liser un peu de ce bon vieux réchauffement climatique que notre pays, mais aucun autre pays, s’apprêtait à payer DES TRILLIONS DE DOLLARS pour s’en protéger. Couvrez- vous ! », a tweeté le président américain.

Le milliardaire de 71 ans s’est toujours montré scep- tique sur le changement climatique, parlant même, avant d’être président, d’une « invention » de la Chine. Ce tweet a déclenché une ava- lanche de réactions d’inter- nautes et de scientifiques tentant d’expliquer le chan- gement climatique au prési- dent américain.

Le changement climatique est très réel même s’il fait froid à l’extérieur de la Trump Tower en ce moment », a répondu sur Twitter le directeur de l’Académie des Sciences de Californie, Jon Foley. « De la même façon, il y a toujours de la faim dans le monde, même si vous venez de manger un Big Mac », a-t-il ajouté.

«En 2017, il y a eu environ trois records de chaleur aux États-Unis pour chaque record de froid », a renchéri la députée démocrate de l’Etat de Washington, Pramila Jayapal. « La météo, ce n’est pas la même chose que le climat. Le président devrait pouvoir comprendre ça. Ce n’est pas difficile. »

Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), 2017 devrait être l’année la plus chaude jamais enregistrée sur l’ensemble de la planète. Après son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump a retiré les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat estimant qu’il détruirait des emplois industriels.