Le drifter mauricien Shehzad Soorabally affronte pour la deuxième année les meilleurs pilotes d’une quinzaine d’autres pays à la phase finale des Red Bull Car Park Drift Series dans le parking improvisé de la célèbre Place des Martyrs à Beyrouth (Liban) ce dimanche.

Shehzad Soorabally sera au volant de la BMW E30 qui lui avait permis de décrocher une deuxième couronne du Red Bull Car Park Drift Mauritius en juillet sur le parking de United Docks à Port-Louis. Ce véhicule a été envoyé au Liban par bateau dès le lendemain de sa victoire à Maurice, aux frais de Red Bull. Le Mauricien devrait donc mieux défendre ses chances face à des adversaires plus expérimentés et dotés de plus de moyens.

Les années précédentes, le champion local (Emmanuel d’Hotman, puis Shehzad Soorabally) avait dû concourir avec des voitures de location et après une prise en mains très courte. La grande finale des Red Bull Car Park Drift Series débutera à 15h (à Maurice). Cette édition verra la participation de 17 pilotes, venant de 15 pays du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et de Maurice. Plus de 10 000 spectateurs sont attendus à cet événement.

La passion des Libanais pour le drift et pour le sport automobile est connue. Cette finale permet aussi aux Red Bull Car Park Drift Series de retrouver la ville de leurs origines. La première édition de cet événement avait eu lieu en 2008 dans le parking d’un centre commercial de Beyrouth. Le succès immédiat de cette compétition auprès des fans de sports automobiles et de drift avait convaincu Red Bull d’en faire un rendez-vous annuel, qui a attiré les pilotes et les spectateurs dans une douzaine de pays à chaque édition.

La finale a eu lieu par la suite à Dubaï, à Oman et au Koweït, avant de revenir au Liban. Pour rappel, le 28 juillet, Shehzad Soorabally avait conservé son titre, en devançant au classement final Emmanuel D’Hotman (triple champion de l’épreuve) et Jaisan Newaj (souvent sur le podium lors des éditions précédentes).