DROIT DE RÉPONSE : À propos du « litige Foondun/Deepchand »

Pour faire suite à la publication dans Le Mauricien du mercredi 7 juin 2017 d'un article intitulé « Medical Council – Litige Foondun v/s Deepchand : Des médecins dénoncent “une campagne communale” », je vous saurais gré de m'accorder l'hospitalité de votre estimé journal pour apporter le rectificatif suivant.
L'article non signé me porte préjudice en tant que président en exercice du Medical Council of Mauritius (MCM). Le docteur K. Deepchand n'est plus le Registrar du Medical Council depuis le 31 mai 2017. L'Acting Registrar ne doit être nommé que par le board du MCM, et non par le président, ou autres membres, selon les dispositions de la section 10(2) de la Medical Council Act : « 10, Registrar; (2) The Registrar shall be appointed by the Council and shall hold office on such terms and conditions as the Council thinks fit. »
Le docteur A. Foondun a déjà saisi la Cour suprême en ce qu'il s'agit de son siège du board du Medical Council comme médecin spécialiste élu comme représentant du secteur privé, alors laissez le soin à la Cour suprême de juger. Je n'ai rien contre le ministre de la Santé, présent ou passé, et chacun assume ses responsabilités dans l'intérêt de la santé de la population tout en respectant les lois en vigueur.
Bien à vous