Jason Minerve n’a pas eu de mal à conserver son titre de champion national de duathlon, dimanche aux Casernes, Curepipe. Il n’a pas eu à se battre contre l’opposition pour surmonter les 10 km de course à pied, 40 km de vélo et 5 km de course à pied. Il s’impose en 2h12’17, précédant le vétéran Karim Hugli, crédité de 2h18’21.
Jason Minerve réalise le sans-faute, à la différence qu’il avait dû faire face à la concurrence de Janot Fra et Xavier Verny, entre autres, lors des deux précédentes sorties. Fra ne s’est pas aligné dimanche puisqu’il nous avouait sa préférence désormais pour le trail. Il a tenu quand même à être présent pour féliciter le champion. Cette ultime manche s’est disputée au siège du Curepipe Starlight Sporting Club et le parcours était quand même assez rude, aux dires du champion national, 24 ans.
« Il était important pour moi de conserver mon titre car je me suis entraîné très dur. J’ai pris un bon départ. Après la course s’est durcie dans la partie de course à pied notamment qui est très vallonnée. Ça porte un peu sur les jambes. Mais après j’ai géré en vélo avant d’aborder à fond la dernière partie de course. J’aurais pu connaître une défaillance et flancher. Je dédie cette victoire à mon sponsor, Pad&Co, plus précisément à Philippe et Alain Hao Thyn Voon, et ma femme, Sabrina ».
Jason Minerve ne compte pas participer le 20 décembre aux championnats nationaux de triathlon. Ayant reçu un terrible coup de coude à l’oreille dans la partie de natation lors du récent Triathlon international de l’océan Indien, il préfère, dit-il, suivre l’avis de son médecin qui lui a conseillé de ne pas entrer dans l’eau pour ne pas aggraver la situation.
Par contre, et pour les autres, on peut dire que cette course a servi de préparation aux championnats nationaux de triathlon. Le titre chez les juniors hommes s’est résumé à un duel entre Grégory Ernest et Laurent L’Entêté. Et c’est ce dernier qui s’offrit logiquement en 1h06’33 son premier titre sur la moitié du parcours des seniors. Il n’avait pas disputé les deux premières manches. Il en est aussi à sa dernière année juniors.
« J’ai essayé de mener la course dès le début, mais il ne lâchait pas. En vélo, il a pris les devants mais a fini par céder quand j’ai donné un coup d’accélération. J’ai aussitôt creusé l’écart et géré cette avance dans la dernière partie de course à pied », résumait Laurent L’Entête. Il avait terminé récemment 62e à Chicago, lors de ce qui devait être les championnats du monde de triathlon. Mais en raison des conditions climatiques défavorables, les organisateurs ont préféré annuler la partie de natation pour inscrire à la place une épreuve de duathlon.
Étudiant en génie mécanique à l’université de Maurice depuis quelques mois, le junior, 19 ans, ne sait pas encore s’il poursuivra dans le triathlon l’année prochaine. « Tout dépend, car il faudra d’abord que je m’habitue à la distance olympique. Pour 2016, il n’y aura donc pas de gros objectif en vue », prévoit-il.
La junior Miléna Wong s’est elle aussi retrouvée seule dans sa course. Elle réalise un temps de 1h26’43 (5 km c.à.p, 20 km vélo, 2,5 km c.à.p). « Cela fait longtemps que je n’avais pas couru un duathlon, mais c’était dur de concourir seule. Cela va quand même m’aider en vue de championnats de triathlon ».
Chez les jeunes, Jean-Ian Toinette est sorti vainqueur de son duel avec Loïc Mariette, les deux bouclant les 2,5 km de c.à.p, 10 km vélo et 1,25 km c.à.p en 36’46 et 37’20 respectivement. En féminin, Zara Toinette a précédé à l’arrivée Frédérica Sooklall, les deux étant créditées tour à tour de 48’51 et 59’41. Jeannick Harel (vét) a remporté la course féminine.