Hunter’s Light, un des concurrents les plus en vue de la Dubai World Cup, dispute depuis le tirage des lignes la position de favori pour la course la plus riche du monde, ayant tiré jeudi le 4e couloir au départ.
Le cheval de 5ans présenté par Godolphin, deux fois vainqueur cette année à Meydan, est désormais à 4-1 (au lieu de 9-2), soit do-favori avec Royal Delta, sur les tableaux de Paddy Power et de William Hill pour la grande course d’aujourd’hui.
Hunter’s Light avait remporté une épreuve de Groupe 2 sur l’hippodrome en février avant de s’adjuger la troisième manche du Maktoum Challenge ce mois-ci.
Il est un des trois partants de Godolphin pour l’épreuve disputée sur 10 furlongs (2000m), avec le vainqueur de l’an dernier Monterosso (Mahmood al Zarooni), visant à se couvrir une nouvelle fois de gloire, tiré au 10e couloir et African Story, qui partira de la 11e ligne.
La jument américaine Royal Delta avait été malchanceuse l’an dernier quand elle avait fini à la 9e place mais la lauréate du Breeders’ Cup Ladies Classic espère un changement de fortune cette année en s’alignant au 8e couloir.
Son entraîneur, Bill Mott, avait remporté l’édition inaugurale de la course avec Cigar, qui était parti du même couloir, mais il refusait de se laisser entraîner dans le rappel des statistiques après le tirage au sort de jeudi: « Je souhaite seulement qu’elle puisse prendre un bon départ et qu’elle ait une course sans histoire » devait-il dire sur www.drf.com.