C’est le ministre de la Bonne Gouvernance, Roshi Bhadain, qui s’est vu confier la responsabilité de faire le suivi de la réalisation du projet Heritage City, à Ébène, projet d’envergure visant à recevoir, sur une superficie de 336 arpents, des bâtiments iconiques à l’instar d’un nouveau Parlement ; un nouveau Bureau du Premier ministre (PMO) et huit tours entre autres pour « des ministères importants ». Le projet qui devrait démarrer à partir de l’an prochain, selon le ministre Bhadain, devra être achevé dans un délai de trois ans. Le ministre intervenait, hier, lors d’une conférence de presse, au siège de son ministère à Ébène. Il était accompagné du vice-Premier ministre et ministre des Terres du Logement, Showkutally Soodhun. Tous deux, ayant accompagné le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, à Dubayy, ont souligné les « retombées positives » de ce séjour aux Emirats Arabes Unis (EAU).
Le ministre Soodhun devait qualifier la visite dans la capitale des EAU de « très fructueuse ». Il a indiqué que la délégation mauricienne a rencontré Sheikh Al Maktoum, président d’Emirates Airline, de Dubai Airports. La première retombée positive, selon lui, est la baisse des prix du billet d’avion à l’occasion du pèlerinage Umra, auquel participent quelque 3000 Mauriciens. « Lors de la saison de pointe, le billet coûtera Rs 35 000 au lieu de Rs 45 000 et lors de la basse saison, il coûtera Rs 30 000. SAJ a fait une requête pour que ce tarif s’applique même si une personne voyage toute seule et non pas en groupe ».
Par ailleurs, a annoncé le ministre Soodhun, les étudiants mauriciens voyageant par Emirates Airline bénéficieront désormais d’un tarif spécial. Quant aux PME, « elles pourront participer à la foire internationale de Dubayy tout en jouissant d’un tarif spécial ».
Emirates, « grand frère d’Air Mauritius »
Showkutally Soodhun a tenu à changer la perception selon laquelle Emirates Airline « bouffe Air Mauritius ». Or, selon lui, « le Sheikh Al Maktoum nous a assurés de son coup de main au niveau touristique. Emirates Airline a indiqué qu’elle baissera les prix des billets pour les touristes venant à Maurice. Nous avons donc une campagne de promotion touristique ». S’agissant d’Air Mauritius, « Emirates Airline agira comme un grand frère pour la compagnie. Emirates considère qu’il faut une ‘win-win situation’. Le Premier ministre a pu obtenir que le minimum guarantee passe de 4.5 millions d’euros à 12 millions d’euros, soit quelque Rs 2 milliards ».
D’autre part, ajoute le ministre Soodhun, « Emirates Airline a décidé que tout son ‘handling luggage’soit effectué par Air Mauritius à l’aéroport ». Des conseillers techniques de la compagnie d’aviation de Dubayy viendront à Maurice pour conseiller Air Mauritius sur la manière dont elle peut s’y prendre pour progresser.
En outre, les diplômés mauriciens pourront faire des applications à travers Internet pour des postes au sein d’Emirates Airline. La délégation mauricienne a de plus pu obtenir que Emirates, qui parraine entre autres l’équipe de foot de Paris Saint Germain, vienne relancer le foot à Maurice.
Au niveau des visas, « le ministre des Affaires étrangères a promis au Premier ministre, SAJ, qu’il mettra sur pied un ‘fast track’en vue d’éliminer la nécessité d’un visa pour les Mauriciens se rendant à Dubayy. L’exemption concernera dans un premier temps les ‘officials’».
Par ailleurs, « le DP World de Dubayy, qui a aidé à développer 60 ports à travers le monde viendra d’ici quelques semaines avec des propositions sur le modèle, la rentabilité et les financements nécessaires pour doubler la capacité du port à Maurice ».
Pour sa part, Roshi Bhadain s’est attardé sur le projet de Heritage City à Ébène. « Les routes seront larges avec quatre voies et le site aura plusieurs entrées, de Beau-Bassin/Rose-Hill ; de l’autoroute Terre-Rouge/Verdun ; de Port-Louis. Le système sera intégré avec des points de restauration, des magasins, des loisirs, le tout, dans l’esprit de ‘Work, live and play’». Le ministre a indiqué que le nom du site fait référence à un patrimoine que léguerait SAJ. « Ce projet boostera l’économie, la construction et aura un effet multiplicateur. Dubayy apportera son ‘skill force’mais on essaiera au maximum d’utiliser la main-d’oeuvre mauricienne ». Le projet comprend aussi des appartements qui donneront sur deux rivières et qui s’appelleront Riviera Residence. Des panneaux solaires seront utilisés pour produire de l’électricité. « Le projet prévoit pour le fonctionnement du secteur public dans les trente prochaines années des ‘intelligent buildings’tendant vers l’e-governance ». Et le ministre Bhadain de poursuivre : « Le gouvernement de Maurice n’injectera aucun sou dans ce projet au coût de $800 millions. On louera les bâtiments pendant 20-25 ans avec le gouvernement de Dubayy, après quoi on en deviendra propriétaire. » Le site, d’une superficie de 336 arpents, abritera des bâtiments iconiques, à l’instar d’un nouveau Parlement, un nouveau PMO et huit tours pour des « ministères importants ».