DURBAN JULY HANDICAP 2013 (CE SOIR 18H20 À MAURICE) : Pomodoro en terrain miné

Pomodoro (Piere Strydom) vient défendre son titre 2012

Les spécialistes sud-africains estiment que le Vodacom Durban July Handicap 2013 est l’édition la plus ouverte de cette dernière décennie. Pomodoro, vainqueur l’année dernière, revient pour sa propre succession — avec toujours Piere Strydom en selle — mais d’aucuns avouent que le champion de Sean Tarry, cofavori avec Run For It (S. Cormack), va en terrain miné ce soir (18h20 à Maurice) dans ce 2200m réservé aux 3-ans et plus à Greyville.
Dans cette épreuve classique la plus richement dotée en Afrique du Sud avec 3,5 millions de rands, soit ≈Rs 12 M, l’entraîneur Sean Tarry a choisi de munir son représentant n° 1, Pomodoro (il  a quatre coursiers sur un plateau de vingt partants) d’un tongue-tie pour la première fois. Le célèbre trainer Mike de Kock, qui a vu quatre des siens triompher dans le July Handicap depuis 2002, sera le grand absent de cette présente édition, même si Rock Cocktail, dont le rating est supérieur à au moins six des partants du jour, n’a pas été retenu par le panel de sélection de Gold Circle.
« Chaque année, je m’attends au pire de Gold Circle et je suis rarement “déçu” du choix de GC. Toutes les décisions prises par Gold Circle confirment ce que tout le monde connaît déjà, c’est-à-dire son incompétence. C’est le worst field jamais présenté dans l’histoire du July Handicap. Quelques-uns des partants sont des chevaux de la division D », a laissé entendre à la presse sud-africaine un Mike de Kock très remonté.
À noter que deux Mauriciens sont engagés dans ce July 2013. Karis Teetan sera en selle sur Shogunnar (déjà vainqueur d’une édition du July), coté à 33-1 chez les bookies. Ce sera le dernière journée de compétition en Afrique du Sud pour le Mauricien, qui a décroché un contrat pour monter à Hong-Kong. Il fera un saut au pays natal avant d’entamer son aventure hongkongaise. Nooresh Juglal,l qui termine sa cinquième et dernière année d’apprentissage en Afrique du Sud en décembre (il a été le meilleur apprenti la saison passée), est engagé sur Wagner.
Deux jockeys sud-africains et vieilles connaissance du Champ de Mars, Glyn Schofield (E-Jet), qui a émigré en Australie, et Greg Cheyne (Love Struck), qui exerce à Singapour, ont fait le déplacement pour cette épreuve classique n°1 qui passionne tous les turfistes en Afrique du Sud de même qu’à Maurice.