Photo illustration

Danone, fabricant de bouteilles d’eau de la marque Evian, représentée à Maurice par T- Blenders, soutient: « Notre processus d’embouteillage répond aux normes d’hygiène, de qualité et de sécurité alimentaire les plus strictes ».

Dans un communiqué pour faire suite à la présence de microplastiques dans plusieurs marques d’eau selon une étude menée dans neuf pays, Danone Waters indique qu’elle suit de « très près la problématique croissante des microplastiques ». Selon le groupe Danone, « à ce jour, il n’existe aucune métho- dologie officielle reconnue pour analyser la présence de micro- plastiques dans l’eau embou- teillée ni aucune réglementation pour l’encadrer. Il n’y a pas non plus de consensus scientifique sur leur impact potentiel ». Le groupe dit ne pas « être en mesure de commenter l’étude qui nous a été envoyée par Orb Media car certains aspects de la méthodo- logie d’analysé utilisée restent flous ».

Danone soutient en outre que « les conclusions diffèrent considérablement d’une étude à l’autre. Par exemple, une récente étude scientifique publiée dans la revue Water Research en février 2018 conclut qu’aucune quantité statistiquement pertinente de microplastiques ne peut être observée dans l’eau en bouteille plastique à usage unique ».

Le groupe avance que « les sources souterraines de Danone Waters sont protégées de la conta- mination et de toute pollution humaine par un processus géolo- gique naturel » et que « tous nos emballages sont conformes aux normes régissant les emballages alimentaires. Ils ne transmettent pas de particules de plastique à l’eau ».