Le ministre des Utilités publiques, Ivan Collendavelloo, a affirmé hier, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Eau, à La Marie, avoir sollicité l’assistance de la Banque mondiale en vue de réformer ce secteur, avant d’ajouter que « la privatisation est essentielle afin de combler les attentes des consommateurs quant à une meilleure distribution de l’eau dans le pays ».
Le ministre Collendavelloo a indiqué que « des milliards de roupies sont injectées » dans l’amélioration du réseau de la Central Water Authority (CWA). De ce fait, a-t-il ajouté, environ 99% de la population a accès à l’eau potable. « Toujours est-il cependant qu’environ 20% des Mauriciens ne reçoivent pas suffisamment d’eau en raison du vieux réseau de distribution. » D’où, selon lui, la nécessité d’une bonne gestion et d’une révision des aspects organisationnels de la CWA.
Le General Manager de la CWA, Yousouf Ismaël, a mis l’accent sur la nécessité d’économiser l’eau et de l’utiliser judicieusement, « car elle est une ressource rare ». Dès lors, il estime essentiel de réduire le gaspillage d’eau : « Chaque personne utilise 180 litres d’eau par jour à Maurice, comparé à 90 l dans les pays développés. » Yousouf Ismaël a indiqué que la CWA travaille actuellement sur la modernisation et le développement du secteur de l’eau avec l’objectif d’offrir à la population un service 24/7. Et d’ajouter que plusieurs projets seront opérationnels bientôt, dont la station de traitement de Pailles Treatment Plant et les barrages de Bagatelle et de Rivière-des-Anguilles.
Toujours à La Marie, la CWA tient une exposition sur le thème “L’eau et l’emploi” avec la participation de différentes universités et de centres de formation préprofessionnelle pour informer les visiteurs sur les différentes formations dans le domaine de l’eau. Les visiteurs pourront aussi s’informer sur les différentes étapes nécessaires pour transformer l’eau non traitée en eau potable, ainsi que l’eau en électricité.
En 1993, l’Assemblée générale des Nations unies avait désigné le 22 mars comme première Journée mondiale de l’Eau. Le thème de cette année souligne le rôle joué par l’eau dans la création et le soutien d’emplois de qualité. Selon les Nations unies, « la moitié des travailleurs dans le monde, soit 1,5 milliard de personnes, sont employés dans des secteurs liés à l’eau ». La plupart des emplois, tous secteurs confondus, en dépendent directement. Cependant, en dépit du lien indélébile entre l’eau et l’emploi, des millions de personnes dépendant de l’eau pour survivre ne disposent pas de droits fondamentaux du travail.