ECHIQUIER POLITIQUE : Le PPS Tarolah sur la voie du départ

La décision de la démission de ce PPS pourrait être rendue officielle à la veille de la rentrée parlementaire de mardi

Le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, qui avait initialement trouvé qu’il n’y avait aucune raison de réclamer la démission du Private Parliamentary Secretary et député de Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est (No 10) Kalyan Tarolah, aurait changé d’avis. Du moins, des sources bien informées à l’Hôtel du gouvernement avancent qu’en fin de semaine, le Prime Minister’s Office aurait donné des Marching Orders au PPS indélicat et interrogé Under Warning par le Central CID en début de semaine au sujet des allégations de SMS et de photos obscènes échangés par téléphone cellulaire avec Latchmee Devi Adheen, 26 ans, habitante de Quatre-Sœurs. Même si la police de CP Karl Mario Nobin n’a pris aucune décision quant à une éventuelle inculpation provisoire sous les dispositions de l’Information and Communication Technologies Act, préférant passer cette Hot Political Potato au Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, le PPS s’est montré relativement discret lors des sorties politiques de la semaine écoulée dans le cadre des célébrations de la fête de Divali.
Les instructions qui auraient été émises sont que le PPS Tarolah devrait soumettre sa démission de ses fonctions officielles au plus tard demain, soit à la veille de la reprise des travaux de l’Assemblée nationale, pour éviter un nouvel embarras au gouvernement, qui traîne depuis quelque temps déjà des laké ferblan en série. Cette démarche pourrait également anticiper toute décision venant du DPP au sujet de cette enquête, compte tenu des preuves accablantes versées dans le dossier à charge, dont des photos du PPS nullement dans des Honorable Positions au sein de l’hémicycle lors de la séance du mardi 11 avril dernier.
Lors de son interrogatoire en présence de son conseil légal, Me Dick Ng Sui Wah, Kalyan Tarolah s’est évertué à soutenir qu’il est victime d’un complot ourdi par cette habitante du No 10, qui était à la recherche d’un emploi chez Mauritius Telecom. En cas de démission de Kalyan Tarolah en tant que PPS, le Leader of the House devra procéder à la nomination d’un successeur à ces fonctions. Lors de la réunion du groupement parlementaire de la majorité de demain après-midi, il devra faire le point autour de la nomination du prochain Chief Whip avec la promotion inattendue de Manesh Gobin en tant qu’Attorney General.
Dans le scénario favorisant la nomination du PPS Bobby Hurreeram en tant que Chief Whip, Pravind Jugnauth devra procéder à une nouvelle nomination de PPS. Le député du MSM de Port-Louis Nord/Montagne-Longue (No 4), Vikash Oree, est en bonne position pour une nomination avec probablement Pravind Jugnauth appelé à faire le choix entre un des derniers transfuges en date pour compléter cette Political Musical Chair.
Finalement, dans certains milieux de la majorité, l’on continue à s’interroger au sujet de l’attitude adoptée par le Premier ministre à l’égard du vice-Premier ministre et président du MSM, Showkutally Soodhun, sous le coup d’une accusation formelle d’outrage au leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval.
Affaire à suivre....