ECHOS DE CAMPAGNE—PMSD: Les bonnes vieilles méthodes

On avait connu les écuries d’Augias installées dans les municipalités dans les années 70 au point où Sir Seewoosagur Ramgoolam avait dû les révoquer mais les bonnes vieilles méthodes du PMSD ne sont pas près de disparaître. Et c’est à Curepipe, comme au bon vieux temps, que toute la culture musclée et festive des bleus s’exprime le mieux. La banderole du MMM installée à la croisée des rues Georges Guibert et Emile Sauzier devant la résidence du Platane a été vandalisée et tailladée pour la troisième fois en deux semaines tandis que le bureau d’Adrien Duval à Forest Side qui sert de base au PMSD est devenu un lieu de nuisance pour les habitants  de  la localité.  Le 1 er mai, c’était la fête après le  rassemblement  avec la bière qui coulait à flots et les numéros de danse sur l’asphalte au son de “Carnaval” et de ‘Pédalé” de Nasty Black, ce qui a considérablement dérangé les voisins qui se reposaient en ce jour chômé. Voilà que la campagne pour les municipales a été le prétexte tout trouvé pour un mouvement bruyant de voitures à toutes les heures du jour et de la nuit. Ce n’est certainement pas ce genre d’attitude qui va inciter les électeurs de la localité à aller voter.
Lalians Lepep satisfaite
Bien qu’ayant dû changer de manière radicale certains de ses candidats présentés le 16 mai et en retard sur son programme, Lalians Lepep se dit satisfaite du déroulement de la campagne qui, d’une manière générale, ne suscite pas un très grand intérêt. En sus de l’entrée en campagne de SAJ dans la dernière semaine précédant le scrutin du 14 juin, des efforts ont été demandés à Xavier Duval pour qu’il n’embarrasse pas le MSM avec des déclarations à l’emporte-pièce comme “l’erreur de 2012” alors que Rooma Meetoo a dirigé la ville de Quatre Bornes entre 2012 et 2013 et que Rashid Daureeawoo a, lui, présidé aux destinées de Beau Bassin/Rose Hill entre 2013 et  2014. Si cela continue, certains au MSM menacent de parler de 2005/2012, connue comme la période “manzé/bwar” et celle de “Madam Kaba” et des maires qui ont eu, entre autres, pour noms Varen Andee, Vick Jawaheer et Mahmad Khodabaccus. Ils ne manquent pas non plus de rappeler que le ministre des Administrations régionales à cette même époque n’était autre que le nouvelle recrue du PMSD Hervé Aimée, repêché du bassin travailliste et que les villes n’ont pas connu de réel progrès alors même “ki gouvernement ek minispalités ti marche ensam”.
Les protégées du ML ciblées
La présence dans la présente campagne municipale de la très controversée Vijaya Sumputh, qui n’est autre que l’amie intime du ministre Anil Gayan, avec qui elle s’est rendue, d’ailleurs, en “mission privée” à Genève il y a quelques jours, alimente les critiques de l’opposition contre les nominations effectuées par le Mouvement Liberater. C’est ainsi que l’on a pu cette semaine entendre des piques ironiques sur ce que l’opposition décrit comme les nominations de “petites copines”, érigées en grande stratégie féministe, par la formation d’Ivan Collendavelloo dépeinte ironiquement comme le  “Mouvement Libertin”.
Chacun tire de son côté
Certains agents du MSM, à Quatre Bornes surtout, n’apprécient que moyennement la caravane du PMSD composée d’activistes arborant rien que le bleu ostentatoire qui défile un peu partout  avec Xavier Duval à travers les villes. Pour riposter, ils ont décidé eux aussi de ne porter que des T-shirts orange, ce qui a provoqué une certaine tension cette semaine entre agents des deux formations au quartier général de Lalians Lepep à Belle  Rose.
Le projet bloqué d’un ancien MMM
C’est le talk of the town à Quatre Bornes. Quelles sont les raisons de cette proximité entre un ancien du MMM et un conseiller municipal sortant? La question est revenue sur le tapis après que la municipalité a récemment décidé de bloquer un projet immobilier à l’entrée de la route St-Jean estimant que cela posait un problème de trafic à l’entrée de la ville. Les deux personnalités restées proches en dépit de leur éloignement du MMM avaient même décidé de la création d’une boîte spécialisée dans l’événementiel avec la certitude d’avoir pignon sur rue au ministère du Tourisme. Ils devront visiblement repasser.
Le programme du MMSD dévoilé
Le Mouvement Militant Socialiste Démocrate (MMSD) a présenté, la semaine dernière, son programme électoral pour les municipales 2015. Vingt candidats seront en lice sous la bannière du MMSD. Pour convaincre les électeurs, le MMSD mise sur un programme avec “beaucoup d’idées novatrices et adapté aux besoins de la ville”.
Éric Guimbeau, leader du MMSD, souligne que ce programme vise entre autres les jeunes, avec notamment l’installation du wifi gratuit et des activités sportives. Pour “redonner à la ville son cachet d’antan”, le MMSD prévoit des projets pour garder la ville propre et faire que les magasins restent ouverts plus tard. En outre, une pharmacie ouverte sur une base 24/7 figure dans le programme électoral.

Commentaires

On ne retrouve que des petits saints aujourd'hui au MMM.Ce parti que vous accoladez; de par votre rubrique; est loin de n'avoir pas commis de fracas aux chevances politiques.Peut être serait-il plus commode pour vous de remonter bien plus haut dans vos archives.Ne jouer pas au quitte ou double avec les électeurs.

May be Gayan went to deposit some savings in Geneva with his intimate Vijaya Sumputh.Why did she have to accompany him, in what capacity ?Who foot the bill ?ML or Taxpayers money ?Some answers Ivan.Regarding the PMSD,they are accelerating their exit from the government,just let go.I've put a bet with a good friend of mine before the end of 2015, the PMSD will be out of this government and shortly after the ML will follow.Let's wait and see.