La délégation de l’Office du Tourisme, menée par le ministre de tutelle, Anil Gayan, affiche la satisfaction pour sa participation au Top Resa, le salon mondial du tourisme en France à la fin de septembre. Maurice a décroché la palme de la « Meilleure destination touristique étrangère sur les réseaux sociaux en France 2017 ». Le prix a été remis au ministre Gayan, qui a souligné que « nous sommes très fiers et souhaiterions dédier ce prix à toute l’industrie du tourisme de l’île Maurice ».
Outre Grays et les fameux rhums mauriciens New Grove, qui ont été à l’honneur, Maurice a également procédé au renouvellement d’une convention avec Corsair.  L’Office du Tourisme de Maurice a également présenté la destination tout le long du Top Resa avec ses partenaires Corsair, Rodrigues et Air Mauritius.
Cette édition de Top Resa a été l’occasion de faire état des 50 ans de l’indépendance de l’île Maurice (1968-2018) où de nombreuses festivités seront organisées dès le début de l’année prochaine.
 
Merger Winner’s Monoprix:  feu vert de la CCM
La Competition Commission of Mauritius, qui avait initié une enquête dans le merger entre les supermachés Winner’s et Monoprix, a donné le feu vert à ce deal en fin de semaine avec la conclusion de l’exercice. La première raison avancée est que sur le plan national « the combined market share of Monoprix and Winner’s are unlikely to meet the market share threshold of 30% set under the Act for the merger to be reviewable ». D’autre part, il a été convenu que ces deux supermarchés s’adressent à des segments spécifiques de la clientèle, rendant toute possibilité de collusion et de cartellisation des plus improbables.
La Competition Commission note que le seul point, qui aurait pu se transformer en obstacle à la conclusion du deal est la proximité de Winner’s Bambous et de Monoprix de Cascavelle. Après analyse, la commission est arrivée à la conclusion que « the merger is unlikely to lessen competition in that region. The merger will not increase the market power of the merged entity in that region and is unlikely to give the merged entity market power to increase price ».
De ce fait, pour la Competition Commisson, le dossier est clos.
 
Rs 6,7 milliards de profits  (+ 1,2%)  pour le MCBGroup
Pour l’exercice financier se terminant au 30 juin dernier, le MCBGroup a réalisé des profits de Rs 6,7 milliards, soit une amélioration de 1,2% par rapport à l’année précédente. Une des raisons derrière cette performance concerne une baisse significative de Rs 397 millions des profits des entités associées, dont PAD Group et BFCOI, dont le bilan, a été plombé par des Impairment Charges. Les recettes d’opération demeurent robustes avec une croissance de 7.6%. Dans ses commentaires, le Group Management Statement note que « in Mauritius, economic growth is likely to pick up only gradually with delays observed in the implementation of several large scale infrastructure projects. There is little sign of the excess liquidity situation abating while the relative strength of the rupee impacting our foreign-sourced income ». 
Au 30 juin dernier, le MCBGroup a dû prévoir des provisions de Rs 1,1 milliard au titre des Impairment Charges, représentant 0.59% des prêts et des avances alors que le Gross Non-Performing Loan Ratio est réduit à 6.1%.