ECONOMIE - EXPORTATIONS : Le GM garantit le dollar à Rs 34.50 à l’exportation

  • Avec l’introduction d’un Exchange Rate Support Scheme, subvention maximale de Rs 2.50 par dollar US aux exportateurs pour une période de six mois à partir du 11 septembre
  • Industrie sucrière : soutien de Rs 1 250 par tonne de sucre aux planteurs et suspension pour le paiement du CESS
  • Le coût de ces mesures à l’exportation évalué à quelque Rs 1,5 milliard, dont Rs 450 millions pour le sucre

Devant la situation extrêmement vulnérable dans laquelle se trouvait le secteur des exportations, dont le textile et le sucre et la sonnette d’alarme tirée par les capitaines de l’industrie, le gouvernement a élaboré un Package of Measures. En effet, le conseil des ministres d’hier, présidé par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a entériné la décision de fixer un taux de référence pour le dollar américain en faveur des exportateurs dans le cadre d’un Exchange Rate Support Scheme. D’autre part, avec la baisse du prix de la tonne de sucre sur le marché international, un soutien financier sera étendu aux membres de la communauté des planteurs de cannes, qui devront bénéficier de la suspension de l’imposition du CESS pour la présente récolte sucrière.
Dans le camp de Business Mauritius, de la Chambre d’Agriculture et de la Mauritius Export Association (MEXA), la satisfaction est de mise vu que les mesures préconisées par le gouvernement vont dans le sens des propositions soumises lors des consultations au cours de la semaine écoulée. Les représentants du secteur privé ont été informés officiellement de ces mesures par le Premier ministre lors d’une séance de travail après les délibérations du conseil des ministres d’hier, qui avait analysé les recommandations du Technical Committee présidé par le secrétaire financier Dev Manraj. Une première estimation de ce Package laisse voir que le gouvernement devra débourser quelque Rs 1,5 milliard, soit Rs 900 millions sous l’Exchange Rate Support Scheme et Rs 450 millions pour le sucre.
La MEXA avait suggéré un glissement de Rs 3 par dollar américain, soit environ 10 %, en vue d’atténuer les répercussions de la roupie forte sur les exportations. À partir de lundi prochain, les exportateurs pourront compter sur un « maximum support » de Rs 2.50 par dollar américain et cela pour une période de six mois. Aux termes de la décision annoncée hier officiellement par le ministère des Finances, les secteurs des exportations pourraient bénéficier d’un soutien financier des fonds publics sur la base de la différence entre le taux de change pour le dollar US en vigueur sur le marché et le taux de référence de Rs 34.50, agréé par le gouvernement.
A ce chapitre, le libellé du communiqué du ministère des Finances stipule que le support financier sera calculé « on the basis of the difference between the rate at which the export enterprise has exchanged its dollar proceeds and a reference rate of Rs 34.50 per US Dollar ». Néanmoins, le gouvernement tient à souligner que le Maximum Support sera de Rs 2.50 par dollar US pour une période de six mois à partir de lundi. Cette subvention sur le taux de change du billet vert américain sera versée aux exportateurs sur une base mensuelle à partir du 2 octobre prochain. Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Protection des Consommateurs se voit confier la gestion de ce Scheme en vue de soutenir les exportations et de préserver les emplois.
Au chapitre de l’industrie sucrière, avec le prix de la tonne de sucre sous la barre des Rs 13 000, le gouvernement a annoncé que le Sugar Insurance Fund Board accordera un soutien financier de Rs 1 250 par tonne aux membres de la communauté des planteurs de même qu’aux usiniers planteurs. Cette assistance financière sur la base d’une estimation officielle de 360 000 tonnes de sucre se monte à quelque Rs 450 millions pour la présente récolte sucrière. En complément, les planteurs et autres opérateurs de l’industrie sucrière seront exemptés temporairement du paiement du CESS en raison de la suspension de la contribution aux Service Providers de ce secteur.
Le communiqué du ministère des Finances, émis en début de soirée après la réunion avec le secteur privé, conclut que « the measures have been well received by the economic operators. The Prime Minister has stressed that these measures will protect thousands of jobs in the country. On the other hand, these measures will also give significant relief to the small sugar planters community and cooperative societies as well as small and medium enterprises operating in the export sectors ».