Le Board of Investment (BoI) anticipe pour 2016 des investissements directs étrangers (FDI) de plus de Rs 12 milliards dans des secteurs clés de l’économie mauricienne, notamment l’industrie manufacturière, le port franc, l’agroalimentaire, les Tic, les énergies renouvelables, l’immobilier et l’hospitalité. C’est ce qu’annonce l’agence de promotion des investissements dans son dernier bulletin consacré à un bilan des activités de 2015 et des perspectives pour l’année prochaine.
Le BoI est d’avis que 2015 a été « une année de réorientations stratégiques pour notre économie » et que le discours du budget et l’Economic Mission Statement « ont à la fois jeté les bases d’une nouvelle voie économique soutenue par une croissance durable en vue de réduire la pauvreté ». Le développement des Smart Cities, la facilitation du commerce et la « nouvelle Stratégie Afrique » figurent, selon l’agence, parmi les grands axes de développement. Faisant référence au Smart City Scheme, la direction du BoI rappelle que le feu vert a été donné à neuf projets. L’envergure de ces projets, souligne-t-on, « sera quelque peu dépendante du rythme de leur développement ». L’agence s’attend à ce que des résultats concrets en termes de construction soient palpables dans le moyen terme alors que la création d’emplois se réalisera dans un plus long terme.
EN ce qui concerne les régimes IRS (Integrated Resort Scheme) et RES (Real Estate Scheme), le BoI fait comprendre que leur harmonisation sous le Property Development Scheme débouchera sur une meilleure gestion des projets en termes de promotion et de suivi. S’agissant du Mauritian Diaspora Scheme, qui vise à attirer les talents et compétences de la diaspora mauricienne, le BoI est confiant que « les premiers compatriotes seront de retour vers début 2016 ».
Commentant ensuite la situation concernant l’environnement des affaires (Ease of Doing Business), le BoI rappelle que le gouvernement a aboli, cette année, 60 licences obsolètes et qu’à son niveau, une plate-forme électronique a été développée en vue de rationaliser les processus de renouvellement et de demande de permis. Un guichet pour faciliter les projets d’investissements d’une valeur de plus de 20 millions de roupies a été mis en place. Le BOI fait également état des travaux de l’Investment Project Fast Track Committee : « En 2015, une cinquantaine de projets d’investissements à long terme ont été facilités, ce qui représente un montant d’environ Rs 188 milliards. Ces projets seront mis en oeuvre sur une période de 15 à 20 ans et généreront environ 60 000 nouveaux emplois. »  
Parlant de ce qu’il qualifie de « nouvelle Stratégie Afrique», le BoI annonce que des accords ont été conclus entre le gouvernement mauricien et ceux de plusieurs pays africains en vue de la création d’un environnement propice à la concrétisation des projets du secteur privé. Les discussions avec le Ghana, le Sénégal et Madagascar en vue du développement de Zones économiques spéciales (ZES) ont atteint un stade avancé. Par ailleurs, le BoI a déjà ouvert deux bureaux, à Paris et à New Delhi. Six autres le seront graduellement.
Evoquant les perspectives pour l’année prochaine, le BoI se dit confiant que « la dynamique de développement s’accélérera et qu’elle sera marquée par la concrétisation de plusieurs grands projets d’investissements en 2016 ».  Plusieurs secteurs seront activement promus : les Smart Cities, le secteur manufacturier, l’économie océanique, le port, l’immobilier et les ZES. Le BoI promet une série de réformes pour améliorer notre positionnement par rapport à nos compétiteurs. Des « Africa Weeks » seront organisées en vue de présenter les opportunités d’affaires chez les partenaires africains. Il sera aussi question de la mise en oeuvre de la stratégie d’investissements pour Rodrigues dans le sillage de la tenue, en 2015, du forum qui avait bénéficié du concours de  l’Assemblée régionale de Rodrigues.