ÉCURIE MAINGARD : Burke gagne samedi et limogé dimanche

Casey's War, la dernière de Robbie Burke pour le compte de l'écurie Maingard

Robbie Burke faisait grise mine dimanche dernier à sa sortie de la jockey’s room. Et pour cause, il venait de recevoir sa feuille de route de son employeur après sa monte peu judicieuse sur le grandissime favori Bandido Caballero dans The Afrasia Private Banking Cup. Le jockey, qui s’est attiré les foudres de son entraîneur, visiblement pas satisfait de sa monte sur ce coursier, devait boire le calice jusqu'à la lie mardi matin lorsque les Racing Stewards lui infligèrent une suspension de 12 semaines. Pourtant, le triple jockey champion avait tiré son épingle du jeu samedi en menant à la victoire Casey’s War dans ce qui constituait la 12e victoire de ce coursier au Champ de Mars.
« It has been a very disappointing day with Al Mahara and Bandido Caballero », a d’emblée lance le jockey irlandais. « If only the latter have made it in the second race », a-t-il regretté. « Actually he ran more or less the same run as last time out. They seemed to be going fast passing the winning post first time but then they pulled up the race. I thus found myself in an awful position », a expliqué l’Irlandais. « I didn’t want to come wide early on but everyone was fading in front of me except the two in front», s’est-il désolé. Même s’il termina le plus fort, Bandido Caballero n’est pas parvenu à reprendre Tornado Man qui s’est vu offrir la victoire sur un plateau.
Pourtant, rien ne laissait présager que l’association Robbie Burke-Ricky Maingard allait  prendre fin de façon aussi abrupte. La veille, l’Irlandais, en dépit d’un carte moyenne, s’était offert une victoire de prestige avec Casey’s War qu’il mena à la victoire dans The Professionnal Football League Limited Trophy. Outsider d’un jour, Casey’s War a suivi les manoeuvres des chevaux de tête à distance respectable avant de les reprendre au terme d’un puissant finish. « He has been tremendous since he’s been in Mauritius. He was just outstanding. Ricky picked that race because of the compressed weight. He had only 61kg on his back. The 1000m could have been sharp for him but the race went out perfectly well for him. They were quick in front. At the 400m, I knew I would catch them at the finish as I knew Casey’s War is a fighter. »
« Casey’s War, un coursier que j’aime énormément »
Casey’s War, qui remportait à l’occasion sa 12e victoire au Champ de Mars n’a pas laissé insensible son entraîneur. « Il n’est pas donné à tout cheval de faire ce qu’il a fait. Ce n’est pas une petite victoire qu’il a remportée mais une victoire au sein de l’élite. Ce qui est extraordinaire. C’est un cheval que j’aime énormément. C’est le patron à l’écurie. Ca me fait beaucoup plaisir de le voir vaincre à nouveau. Quand il avait remporté sa 11e victoire, je pensais que c’était la dernière et qu’il ne pourrait plus gagner. Je suis content de m’être trompé », a déclaré Ricky Maingard à chaud.
Robbie Burke devait, lui, concéder qu’il n’avait pas beaucoup travaillé Casey’s War à l’issue de sa précédente sortie.
« Actually I did very little with him in the morning. He’s been working mainly at Mon Choisy. The chap out there, Rischi, did all the work. He was well freshened up. I only work him during the week prior to the race but to be honest, I did very little with him since his last race », a soutenu Robbie Burke.
L’Irlandais, qui était en selle sur Desert Sheik dans la Coupe d’Or, s’est dit satisfait de la performance de son cheval qui occupa à l’arrivée la troisième place à moins d’une longueur du vainqueur Love Struck. « It was a brave run from him. I would have liked to go to the railing but Cedric kept me out and held his position. In spite of that my lad concentrated on his job. He didn’t look around today and travelled brilliantly. Hopefully next season the stable bags a big one with him », a déclaré le triple jockey champion.
Il conseille également aux turfistes de suivre Kimberly Al qui, selon lui, devrait être un meilleur coursier la saison prochaine. « He’s not devoid of ability but is actually still immature in his head. If he can relax in his races, he would be a very good competitor down here. »


Parado et Dynastar en renfort
Avec l’eventuel fermeture de l’écurie Maigrot, deux pensionnaires de cet établissement ont rejoint le yard de l’écurie Maingard en début de semaine. Il s’agit de Parado et Dynastar. Le premier nommé, qui est à sa première année de compétition chez nous, a démontré un brin de qualité depuis ses débuts et ne devrait pas tardé à ouvrir son palmarès. Quand à Dynastar, réputé pour être un coursier délicat, il en est à cinquième année au Champ de Mars. Il n’a pas beaucoup couru cette saison en raison de ses ennuis aux pieds. Mais à son meilleur niveau, il est capable de tirer son épingle du jeu.