ECURIE PATRICK MERVEN : Début en fanfare

King's Guard termine devant son compagnon d'écurie, Even Chance

On attendait à voir l’écurie Merven briller dès la première journée et elle a été exacte au rendez vous avec deux victoires et cinq accessits. Cet établissement a occasionnellement eu de la réussite en début de saison. On se souvient notamment de son triplé signé Bobby Bear, Constellation et Volacious durant la première journée de l’exercice 2012. Bis repetita en quelque sorte cette année avec Liquid Motion et King’s Guard.
La première victoire de la journée se dessina dans la cinquième épreuve grâce à Liquid Motion, une nouvelle acquisition de 4-ans. En sixième position sur tout le parcours, ce fils de Stage Call choisit l’extérieur pour amorcer son attaque en ligne droite. Sollicité par Ségéon, on le vit progresser à vue d’œil pour ne faire qu’une bouchée de ses adversaires. « Je savais qu’il avait une chance », avouera Cédric Ségéon. La facilité avec laquelle Liquid Motion domina ses adversaires en dit long sur son potentiel. « Il faut savoir qu’il a gagné en C4, qui est une bonne catégorie. Ce n’est jamais facile de débuter dans une course comme ca.» Il convient de souligner que le premier accessit de cette course a été également remporté par un nouvel élève de l’écurie Merven, Kruger Rand.  
Le second vainqueur se nomme King’s Guard. Cela dit, la monture de Preetam Daby devait créer une petite surprise dans le sens où on s’attendait plutôt que Even Chance termine devant la doublure. Il en fut autrement. En effet, King’s Guard devait s’approprier la troisième position, coté corde pour ensuite placer la meilleure accélération à l’extérieur de son compagnon d'écurie, Even Chance. Ce dernier n’a nullement démérité selon son jockey, Ségéon : « Even Chance court une très belle course tout de même.  Il avait une bonne ligne et j’ai pu réduire le train un petit peu. Personne n’est venu m’embêter. Quand j’ai kick, il a accéléré comme il faut. Toutefois, c’était sans compter avec King’s Guard qui était juste derrière moi. Je suis néanmoins content que la victoire soit revenue à l’écurie ».
«C’était un peu court pour Besugo»
De la défaite de Besugo dans la quatrième course, Ségéon dira : « Le seul bémol était les 1500m. C’était un peu court pour lui. Puis, je sais que c’est un cheval qui aime courir avec le pas. Malheureusement, il y avait Seeking Angelo qui faisait le pas pour un autre cheval. Ainsi, je ne l’ai pas suivi et je l’ai laissé dans son pas. Il va sans dire que dans ces circonstances, Ghost Dog était trop fort pour lui. Il faudra le revoir sur un plus long parcours.»
Outre ces trois accessits, Ball Park et The Money Is Yours ont, eux aussi, porté leurs pierres à l’édifice. Ils terminèrent aux deuxième et troisième places dans l’épreuve d’ouverture.
Si les nouveaux de l’écurie ont fait bonne impression, tel ne fut pas le cas de Ruby King dans la troisième course. Il faut dire qu’il fut quelque peu gêné en ligne droite, lorsque Valmorne choisit de se rabattre à la corde. Mais pour Ségéon, son cheval a bien couru. « Ruby King a fait une course honorable mais on dira que Wieland était trop fort. Il a pris du temps pour accélérer. C’était quand même sa première course. Soyons indulgent. Il va courir en progrès dans une classe inférieure.»
Quant à Volacious, il ne fut jamais dans le coup dans la deuxième course. «  Il a été très décevant. J’ai opté pour une course en attentiste comme on fait d’habitude avec ce cheval mais cela n’a servi à rien. Généralement, quand je lui demande un effort à 500m du but, il s‘exécute. Mais il n’a jamais répondu. Je pense qu’il a ressenti des douleurs quelque part, ce qui pourrait expliquer cette mauvaise performance. Il avait aussi loupé son départ. Cependant, c’est un cheval qui vient de l’arrière. Ainsi, le départ n’a pas vraiment eu d’incidence sur sa course. Il demeure un gros point d’interrogation. »
Que dire de la course Catch The Gers dans la course de clôture ? Le principal concerné dira que ce fut horrible. Les instructions étaient de « Take the lead ». Mais, on est en droit de se demander si à un moment donné, il ne fallait pas abandonner cette tactique vu l’entêtement de Cassido à prendre les devants. Ce à quoi le Français répondra : « On sait que Catch The Gers ne fait bien que quand il court devant. Il a démarré un peu mollement et j’ai eu à le solliciter pour le faire avancer. Mais il y a Cassido qui continuait son effort à l’intérieur. J’ai essayé de reprendre mon cheval mais en vain et ce ne fut qu’au 600m que j’y suis parvenu.»