Arrêtés pour manifestation illégale, Eddy Sadien, Salim Muthy, Marie Fleurette Casimir et Aurela Edouard, des travailleurs sociaux, ont été blanchis en Cour correctionnelle de Port-Louis mercredi dernier. Il leur était reproché d’avoir tenu un rassemblement illégal devant le bâtiment Renganaden Seeneevassen, à Port-Louis, le 4 mars 2010, en soutien aux ex-planteurs de Riche-Terre, car ils n’avaient pas obtenu au préalable le feu vert du commissaire de police pour procéder avec cette manifestation. Pour leur défense, les travailleurs sociaux avaient nié avoir participé à cette manifestation. Ils ont indiqué être venus uniquement apporter leur soutien aux planteurs qui se trouvaient au bâtiment NPF ce jour-là.

Ces planteurs avaient déjà entamé une grève de la faim pour contester le fait que leur terrain avait été réquisitionné par l’État dans le cadre du projet Jin Fei. Les travailleurs sociaux ont fi nalement été innocentés huit ans après. Ils ne comptent cependant pas en rester là, à l’instar d’Eddy Sadien, qui compte entamer des actions légales contre les policiers qui les ont arrêtés.