Le ministère de l’Éducation a procédé à un « shoes sponsoring » à Andrée Bazerque Government School mercredi. Quelques élèves se sont vu ainsi offrir des chaussure neuves par la société Young Bros en collaboration avec le Rotary Club de Beau-Bassin/Rose-Hill.

Présent à l’occasion, le General Manager du ZEP (Zone d’éducation prioritaire), Menon Moonien, soutient que la mission des écoles ZEP est de combattre la pauvreté à travers l’éducation. « Comme Nelson Mandela l’a dit, le seul moyen de gagner la bataille du progrès, c’est l’éducation. Le gros problème du ZEP, dont nous essayons d’améliorer, est la stigmatisation des professeurs et enfants qui fréquentes les écoles ZEP. Aujourd’hui, après à peu près 10 ans de l’introduction des écoles ZEP, il y a désormais moins de stigmatisation. Il y a maintenant plus de parents qui sont disposés à envoyer leurs enfants et beaucoup plus de professeurs disposés à travailler dans ses écoles », affirme Menon Moonien

D’ailleurs, il relève que grâce au rapport de l’indicateur de performance, il y a eu une amélioration sur la présence des élèves. « Le taux d’absentéisme à l’époque était environ 15 et 16%. En 10 ans, il a diminué à 9%. Le taux de présence dans les écoles ZEP, globalement, est plus de 90% grâce au travail des parents, des professeurs et des enfants », se réjouit-il.