Le PTr joue la carte de la prudence pour la prochaine élection partielle au No 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes). « Nous devons être prudents, même si la situation s’est améliorée et démontre que le PTr sera victorieux. Mais nous consolidons davantage notre assise sur le terrain », a en effet estimé Arvin Boolell, candidat pour le scrutin, à l’issue d’une réunion de plus de deux heures du bureau politique de son parti au quartier général des travaillistes, aux Salines.
Candidat à la joute électorale du 17 décembre, Arvin Boolell soutient ainsi que des rencontres régulières seront tenues pour décider sur les réunions. Pour lui, ces réunions seront « interactives » afin d’être « à l’écoute de l’électorat ». Sur le terrain, affirme-t-il, le retour est « positif ». Il prévoit ainsi trois grandes réunions à Quatre-Bornes et Belle-Rose au mois de décembre. Il s’appuie également sur le soutien de l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, aussi présent lors du bureau politique. Ce dernier est dans la circonscription depuis l’annonce de la candidature d’Arvin Boolell.
Arvin Boolell indique que le thème du PTr « pour former le prochain gouvernement » est à l’agenda. Des pamphlets seront en outre bientôt imprimés, lesquels mettront l’emphase sur les problèmes de la circonscription. Il précise également que le PTr sera « plus précis dans ses engagements » au niveau de la circonscription. « Nous devons aussi parler des femmes et des jeunes », dit-il, avant de se dire « confiant » de l’évolution de la situation. Un comité stratégique et de communication a aussi été établi dans le cadre de la partielle.