Eliézer François: "L'exactitude doit être privilégiée"

Cher Monsieur,
A l'occasion du centenaire du Journal 'Le Mauricien', j'avais écrit ceci:
Je suis heureux d’associer ma voix à celles qui ont souhaité un joyeux centième anniversaire au journal Le Mauricien.
En lisant les témoignages rendus par différentes personnalités, à l’occasion de ce centième anniversaire, on peut se rendre compte de l’opinion publique favorable dont jouit Le Mauricien.  Il est devenu comme un pain quotidien auquel on ne peut pas s’en passer; même, comme un genre de nourriture spirituelle pour certains.
 D'ailleurs, Le Mauricien est un Quotidien respecté qui est lu non seulement par des mauriciens d'ici et ceux établis à l'étranger, par des étudiants de nos universités, mais aussi par des étrangers, à travers l'Internet.
Aussi, je vous serais très reconnaissant si vous pouviez me permettre de rectifier certains propos tenus par mon ami Yousuf Mohamed, lors de son interview dans Le Mauricien - MARDI  29 AOÛT 2017. Puisqu'il s'agit là d'une partie très importante de l'histoire politique de l'Ile Maurice, à savoir, la période pré et post Indépendance du pays, l'exactitude devrait être privilégiée.

Voici ce que déclare, entre autres, Yousuf Mohamed. Je cite:
" L'Indépendance a vraiment porté ses fruits à Maurice. Il ne reste d'ailleurs que trois personnalités, en faveur de l'indépendance et qui avaient participé à l'élection d'août 1967, qui sont encore en vie. Ce sont M. Jeetah, Raouf Bundhun et moi-même." Ceci est totalement faux, surtout pour l'Histoire. En toute amitié, j'aimerais faire savoir à mon ami Yousuf que je suis toujours en vie. Je fus le premier 'Best Loser' nommé comme 4ème député de Beau-Bassin/Petite Rivière avec Raymond Rivet, Raymond Devienne et Sham Panchoo. Autre chose que je voudrais rappeler à Yousuf, c'est qu'il fut choisi par le gouvernement pour me remplacer comme 'Deputy Speaker' parce que j'avais refusé de voter L'IRA et le POA ( Industrial Rations Act, Public Order Act) que je considérais être contre la liberté de la presse et contre les intérêts des travailleurs.
D'autre part, je me permettrais de citer cette autre déclaration de Yousuf Mohamed qui me rend "GAGA". Je cite:

" Paul Bérenger a été le meilleur Premier ministre que le pays ait connu après Sir Seewoosagur Ramgoolam."
" Bérenger avait confié que j'étais " the best labour minister."

Ayant été un témoin privilégié des hautes tensions qui ont toujours existé entre Paul Bérenger et Yousuf Mohamed, je deviens dingue.

Fort heureusement, la classe politique à l'Ile Maurice, ainsi que tous les autres mauriciens, peuvent avoir recours à cette Locution:
"Passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné. " En d'autres mots: tu me grattes le dos, je te gratte le dos.
Avec mes salutations distinguées,
Eliézer François
57805158