La Malta Connection du Chairman Emeritus du groupe BAI, Dawood Ajum Rawat, se trouve sous de fortes pressions en ce début d’année. En attendant que les dessous des placements de BAI Co (Mtius) Ltd au sein de GlobalCapital plc de Malte, y compris le château mayoral de Rome, soient élucidés, le Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Yacoob Ramtoola, passe à l’offensive contre la société Domasol Ltd de Malte et le Ghanim Ben Saad Al Saad and Sons Group (LLC) de Dubaï, présenté comme étant « the Ultimate Beneficiairy Owner » de Domasol Ltd. Cette dernière société et le groupe BAI sont des actionnaires majoritaires au sein de la Century Banking Corporation Ltd, avec son siège social au No 25, rue Pope Hennessy, Port-Louis. Le litige porte sur le non-paiement par les partenaires de Malte et de Dubaï d’une somme de Rs 190 millions dans le cadre de l’exécution du Century Deal remontant à juillet 2012.
Ces réclamations formelles, qui ont été logées hier en Cour suprême par les soins d’ENSafrica (Mtius), dont l’avoué principal est Me Thierry Koenig, Senior Attorney, sont la première d’une série d’initiatives légales envisagées en vue de recouvrer les fonds détournés au sein du groupe BAI dans le cadre des Done Deals et autres Half-Baked Deals portant sur des centaines de millions de roupies. Une autre étape de l’opération de recouvrement de fonds est envisagée à partir de la mi-février avec la mise sur le marché d’une série de propriétés immobilières et foncières, dont le complexe Kapu Kai à Grand-Baie, faisant partie de l’empire écroulé de Dawood Ajum Rawat, évalué entre Rs 33 milliards et Rs 35 milliards.
Dans le cadre des réclamations de l’ordre de Rs 190 millions, mettant en cause directement Domasol Ltd, dont le siège social est basé au 228, Tower Road, Silema, SLM 1601, Malte, et le Ganim Ben Saad Al Saad Sons Group (LLC), de Concorde Tower, Dubaï, Media City, aux Émirats arabes unis, le Special Administrator de BAI Co (Mtius) and Related Entities, inclut également la Century Banking Corporation Ltd et la State Bank of Mauritius en tant que Third Parties dans le litige, dont le fond ne se résume à nulle autre chose que la répartition de l’actionnariat de la Century Banking Corporation Ltd.
Le site internet de la Mauritius Bankers Association note que « Century Banking Corporation Ltd is the first islamic bank licensed by the Bank of Mauritius. Born from the strategic partnership between Qatari investors through Domasol Ltd and BAI Group, Century Banking Corporation Ltd will focus on wholesale banking, treasury and wealth management ». Les réclamations de Rs 190 millions du Special Administrator découlent d’un deal conclu dans le cadre d’un Shareholders’ Agreement en décembre 2009. « It was agreed that the shareholding in Century Banking Corporation be held by Domasol Ltd and BAI in the proportion of 60:40 unless agreed otherwise in writing by them ».