Le gros des avoirs du groupe BAI ayant déjà été liquidés, dont la clinique Apollo-Bramwell, même si la signature du contrat se fait encore attendre, l’opération de recouvrement des placements des clients de l’assurance BAI détournés à d’autres fins se poursuit.
L’un des prochains volets ciblés porte sur les quelque Rs 500 millions de Financial Footprint du Chairman Emeritus de BAI dans le secteur des média, soit Media Matrix Ltd et Yukondale Ltd. Vu que cette dernière entité est depuis longtemps déjà une coquille vide, n’ayant pas été en mesure de mettre ne serait-ce qu’une édition d’un quotidien sur le marché malgré les centaines de millions englouties, des réclamations d’un minimum de Rs 180 millions sont jugées récupérables dans la conjoncture. En parallèle, le National Property Fund Ltd et la National Insurance Company s’engagent dans un plan de restructuration en vue de se débarrasser des non-cash assets et de les rendre liquides, comme la mise en vente des grosses cylindrées de l’ère Rawat ou encore des propriétés immobilières en tous genres.
 Après des rounds de consultations et d’échanges de correspondances initiés depuis des mois, le Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities s’apprête à conclure le dossier de Media Matrix Ltd avec des recettes escomptées d’un peu plus de Rs 180 millions du principal promoteur de cette société des médias. La première composante du deal est directe, dans la mesure où elle représente le remboursement de la somme de Rs 88 millions, représentant une transaction documentée dans les livres de comptes de la BAI, sous forme de capital et d’intérêts.
Dans les milieux concernés, l’on avance qu’il n’y a aucune dispute sur ce montant obtenu de Dawood Rawat, sauf que jusqu’ici, le chapitre n’a pas encore été bouclé pour des raisons de tactiques dilatoires.
Rs 100 millions à récupérer
Par contre, l’autre volet porte sur la somme de Rs 100 millions, soit l’équivalent de 40% d’une prise de participation dans une société de presse pour assouvir les ambitions de magnat de la presse de Dawood Rawat.
 Ces négociations se sont avérées très ardues dans la mesure où un recours à un appel d’offres pour adjuger ces 40% de participation dans le secteur des médias et récupérer au moins Rs 100 millions est envisagé. Les indications sont que les tractations sur le dossier de Media Matrix Ltd ont atteint un stade bien avancé avec les bénéficiaires de la « manne sous Dawood Rawat » dans le projet de ce dernier de mettre des titres sous l’éteignoir appelés à se décider au cours de la semaine à venir.
Par ailleurs, National Insurance Ltd met en vente une série de grosses cylindrées dont deux Mercedes, une Saab, trois Mitsubishi Sportero et d’autres véhicules. Les intéressés ont jusqu’à vendredi prochain pour soumettre des offres cachetées à l’intention du Chief Executive Officer de la NIC. Cet exercice s’inscrit dans le cadre du plan de restructuration établi. Dans le même souffle, National Property Fund Ltd poursuit sa campagne de marketing en vue de vendre toute une série de propriétés immobilières ayant fait partie du patrimoine de BAI.