Pancartes à la main, les quelques employés de la Central Water Authority (CWA) et les membres de la Fédération des Travailleurs Unis ont manifesté devant le siège de l’Assemblée Nationale pour exprimer leurs mécontentements ce matin 26 mars.

Ils réclament la réintroduction des 150 employés ayant reçu leurs feuilles de route indiquant qu’ils seront mis à la porte à la fin du mois de mars. Le hic, c’est qu’«aucune explication ne leur a été donnée», explique le syndicaliste Atma Shanto. Ce n’est pas conforme à la loi selon ce dernier. « Ivan inn elu lor creation d’emploi durant election mais zordi li meme pran decision pu licencier 150 travailleurs dans CWA et li croiz so les bras » a-t-il fait ressortir.

Les employés de la CWA et les membres de la FTU devant l’Assemblée nationale ce matin.

Il s’insurge aussi contre le mutisme du ministre du Travail ainsi que le DPM, Ivan Collendavelloo dans cette affaire. Atma Shanto a aussi souligné que la fédération ne baissera pas les bras dans ce combat. « La FTU pena l’intention zet tablier par lameme nu pou contiyne le combat pou fer ministre ek deputés compran bizin arete craze travayers. mo pa pu hesiter, pass par 4-5 sime pu demann au premier ministre ki li bizin remettre Collendavalloo a l’ordre et si bizin dir li lev pake alé »

Le négociateur a également tenu à souligner qu’il n’y a finalement pas de sécurité d’emploi à Maurice et dans ce sens La Fédération et les employés de la CWA ont prévu une manifestation la semaine prochaine afin que la lumière soit faite sur leur situation.