L’équipage de l’Helicopter Squadron mené par le surintendant Sookun et comprenant l’assistant surintendant Bobeechurn et les Lifesavers, les constables Bactora et Porahoo, a mené mercredi une délicate opération d’évacuation sanitaire à quelque cinq milles nautiques au large de Baie-du-Tombeau. Un marin de nationalité indienne à bord de l’Almajedah, LPG tanker battant pavillon du Qatar a été ramené d’urgence à terre en raison de graves blessures.
Très tôt hier matin, Dharmendrabhai Lallubhai Tandel, 43 ans, a été grièvement blessé et nécessitait une évacuation car les moyens médicaux à bord de ce gazier n’étaient pas suffisants pour le soigner. Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien indiquent que depuis très tôt hier matin, les autorités mauriciennes, en l’occurrence la Police Helicopter Squadron, dont le QG est basé au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, ont été informées de la nécessité de monter une opération d’évacuation à bord de ce gazier, croisant dans le nord-est de Maurice. À ce moment-là, la principale difficulté à surmonter était la distance séparant l’Almajedah de Maurice.
Le LPG tanker se trouvait à quelque 300 milles nautiques et les responsables de la Police Helicopter Squadron n’ont pas voulu courir le risque.  » Nous avons demandé au commandant de l’Almajedah de se rapprocher davantage des côtes mauriciennes même si nous avions bien saisi l’urgence de cette affaire en raison de la gravité des blessures « , a fait comprendre au Mauricien le surintendant Sookun.
Dans la soirée d’hier, le tanker du Qatar s’est retrouvé à une distance conforme aux manoeuvres nécessaires mais en raison de la nuit et pour la sécurité de tout un chacun, la sortie de l’hélicoptère français, le Fennec, n’a été programmée que pour ce matin. Dès les premiers rayons de soleil ce matin, l’hélicoptère de la police a mis le cap sur l’Almajedah, qui était à cinq milles nautiques au large de Baie-du-Tombeau.
 » Le plus difficile restait à faire car un LPG tanker ne dispose pas de plate-forme pour accueillir un hélicoptère. L’espace à bord pour les marges de manoeuvres était des plus restreints en raison du réseau de tuyautage pour le gaz et des câbles sur ce qui ressemble au pont du navire. Nous avons procédé à l’hélitreuillage du blessé, qui ne pouvait se déplacer, à l’aide d’un Transaco. Nous avons pris pas moins d’une vingtaine de minutes en vue d’immobiliser le blessé sur la civière spéciale pour ne pas aggraver ses blessures lors de la remontée vers l’hélicoptère « , poursuit le surintendant Sookun.
Les conditions climatiques en haute mer étaient difficiles.  » The crew handled the entire mission in a very professional manner. The mission was undertaken in marginal weather conditions. The winching operation from a ship deck requires very high levels of skill and has enormous risks « , note le Commanding Officer, le Wing Commander Shashank Misra, à cet effet.
Le marin blessé, qui souffre de graves fractures au tibia et à la cheville de la jambe droite, a été transporté en hélicoptère jusqu’au Gymkhana avant d’être transféré à la clinique Fortis Darné dans une ambulance. Dharmendrabhai Lallubhai Tandel devait subir en cours de matinée une intervention chirurgicale d’urgence vu que les blessures remontent à plus de 24 heures.