Patricia Adèle-Félicité, secrétaire générale de Caritas Île Maurice, fait un constat du combat contre la pauvreté. Elle insiste sur la nécessité d’une stratégie nationale et attend la validation du Plan Marshall. Elle regrette également que la National CSR Foundation n’ait pas pris en considération les réalités du terrain avant de lancer son appel à projets. De même, elle déplore que l’accent soit mis sur les familles dans la pauvreté absolue alors qu’il y en a beaucoup d’autres qui nécessitent de l’aide. Patricia Adèle-Félicité souhaite également que les différents ministères « accordent leurs violons » afin de faciliter l’accès aux services.