Le génocide des Tutsis au Rwanda du 7 avril et 4 juillet 1994 est l’un des massacres les plus atroces du 20e siècle. La commémoration (Kwibuka) du 23e anniversaire de ce triste événement, où plus de 800,000 humains furent massacrés, sera observée le 22 avril à l’hôtel Hennessy à Ébène. Nikesh Patel, consul honoraire du Rwanda, revient sur ces événements pour tenter de comprendre le drame et les séquelles invisibles d’un peuple meurtri qui s’est reconstruit. Mais aussi exprimer la nécessité des sociétés multiethniques comme Maurice d’en tirer des leçons et d’avancer vers une identité commune.