ÉNERGIE ÉLECTRIQUE—À RODRIGUES: Un générateur de 2,5 MW installé à Pointe Monnier

Le Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie Rashid Beebeejaun, a inauguré la semaine dernière à Rodrigues la deuxième phase de développement de la centrale thermique de Pointe Monnier. La cérémonie s’est déroulée en présence du Chef commissaire de Rodrigues, Serge Clair, et de plusieurs cadres du Central Electricity Board.
Ce projet d’extension de la station de Pointe Monnier est en ligne avec les recommandations d’une étude de développement réalisée en 2005. Ainsi, une unité additionnelle comprenant un générateur au diesel lourd d’une capacité de 2,5 MW a été installée à la station de Pointe Monnier. Le nouveau générateur produira quelque 14 à 16 GWh d’électricité annuellement.
Cette unité additionnelle, de même que les générateurs existants, constituent une installation technologique de pointe, ce qui assurera un approvisionnement énergétique fiable et sûr à Rodrigues. De plus, des considérations environnementales ont été prises en compte lors des phases de conception et de construction de la nouvelle station afin d’assurer que la centrale thermique soit conforme aux normes existantes.
La station est équipée d’une cheminée de 60 mètres pour la dispersion des émissions de gaz. Elle est également pourvue d’une technologie de pointe de traitement des eaux usées en vue d’assurer que le niveau de contamination d’huile dans la décharge d’eau de la centrale soit inférieur à 10 PPM.
L’appel d’offres pour l’extension de la station existante a été lancé le 19 janvier 2010. Le contrat pour la mise sur pied du projet a été alloué le 8 septembre 2011 à Burmeister & Wain Scandinavian Company et ce projet a débuté le 23 septembre 2011.
En ce qui concerne la première phase du plan de développement de Pointe Monnier, le CEB a déjà installé en 2004 deux générateurs de 1,9 MW chacun de la marque MAN et une cuve de stockage d’huile lourde de 300 m3. Au coût de 5 447 812 euros, ce projet (phase 1) a été réalisé afin de répondre à la demande grandissante en électricité. Le contrat avait été alloué à Burmeister & Wain Scandinavian Company.
Les travaux d’infrastructure au coût de Rs 134 millions, débutés en novembre 2003, comprenaient la construction d’une salle de machines, d’un bâtiment auxiliaire, d’un entrepôt, la pose de tuyaux pour le transfert d’huile lourde de Port-Mathurin à Pointe Monnier, l’installation de câbles de contrôle le long des tuyaux, la construction d’un bâtiment administratif et l’installation d’éclairage extérieur, entre autres.
Selon l’Integrated Electricity Plan 2013-2022, le CEB produit environ 91 % de l’énergie totale requise pour Rodrigues au moyen des stations thermiques de Pointe Monnier et de Port-Mathurin, 8 % par le biais de la ferme éolienne de Grenade et 1 % par celle de Trèfles. Selon les prévisions, la demande en électricité à Rodrigues augmentera à un taux moyen de 2,1 % par an durant les cinq prochaines années et à un taux moindre de 1,5 % pendant la période 2018 à 2022.