Asha Guness, directrice de la Vedic Social Organisation, et les membres de son staff se disent « révoltés » et « dans l’incompréhension ». En cause, dans la soirée de mercredi, les officiers de la Child Development Unit (CDU) et du ministère du Développement de l’enfant ont emporté tous les pensionnaires de leurs abris, situés à Belle-Rose et Paillotte.

La directrice déplore les agissements de la ministre de tutelle, Roubina Jadoo-Jaunbocus. Pour elle, c’est « un abus de pouvoir » car aucune enquête n’a été faite, dit-elle, pour confirmer les allégations de maltraitance.

Et d’ajouter: « C’est effrayant qu’une ministre puisse faire quelque chose comme cela. Pa kapav fer bann zanfan kouma boul ping-pong, nek pran vini rase de fors et fors mwa pou sign bann papie 10h aswar! Est-ce un ministre qui travaille comme cela ? Je lui demande de “step down” et d’aller revoir ses dossiers ».

Une des employées informe que la CDU n’a pas emporté tous les dossiers des enfants, prévenant que l’un d’entre eux « souffre de VIH » et « a besoin d’un traitement adéquat ».

Asha Guness affirme qu’elle ne baissera pas les bras; elle compte « prendre des actions » pour faire face à cette situation.