La ministre du Développement de l’Enfant et du Bien-être de la Famille, Roubina Jadoo-Jaunbocus, a réagi ce matin à l’évacuation des enfants de deux shelters gérés par la Vedic Social Organization, à Belle-Rose, dans la nuit d’hier.

Ce matin au lancement d’un programme de formation sur la politique d’autonomisation des victimes et de réhabilitation des agresseurs, Roubina Jadoo-Jaunbocus a indiqué que « ce n’est pas la première fois » que le ministère reçoit des allégations de maltraitance venant de ces deux abris, soulignant que « cela remonte à 2015 ».

« J’ai reçu une lettre qui expliquait la manière dont les enfants sont traités. Les enfants étaient en danger dans ce shelter — un danger physique et psychologique. L’évacuation des enfants fait suite à un Emergency Protection Order émis de la maison des parents. Ces parents ne sont pas aptes à prendre soins d’eux [des enfants], donc lorsqu’on les place dans un “place of safety”  comme le demande la loi, on se doit d’assurer que celui-ci le soit à 100%. Même si on a un doute sur la sécurité des enfants, on ne peut pas laisser ses enfants dans cet endroit. Notre seule motivation est l’intérêt de ses enfants vulnérables », a-t-elle déclaré.