ENTRAÎNEUR ALAIN PERDRAU : Kalinago plus de deux ans après

L’établissement d’Alain Perdrau carbure au super en cette saison 2017. Après 25 journées, il comptabilise déjà 18 victoires, soit trois de plus que sa moisson pour l’année 2016 et occupe la cinquième place au classement général avec Rs 4,2M remportées. Lors du 25e acte, c’est le vieux mais toujours vert Kalinago qui a apporté sa pierre à l’édifice en inscrivant un septième succès sur notre turf au terme d’un brillant finish signé Kersley Ramsamy.
Il faut dire qu’Alain Perdrau avait également Golden Ball, déjà vainqueur de trois courses cette saison, dans les entrées de la deuxième épreuve samedi dernier. Kalinago descendait, lui, de classe après une troisième et honorable place derrière Argo Solo. À ce niveau, il fallait prendre sa candidature au sérieux en dépit du fait qu’il s’élançait d’un couloir extérieur. Ramsamy n’a pas bousculé sa monture, la plaçant sagement parmi les derniers et il a attendu la dernière courbe pour lui demander un effort. Kalinago n’a fait que confirmer ses récents progrès démontrés à l’entraînement et a sorti un joli coup de reins pour mettre tout le monde d’accord.
« Je suis très content pour les propriétaires, qui ont fait preuve de beaucoup de patience. Ce n’est pas évident d’avoir un cheval qui ne gagne pas depuis plus de deux ans. Comme on le dit si bien, les chevaux perdent la forme mais jamais leurs capacités. Un grand bravo à toute l’équipe qui a abattu un travail formidable avec ce coursier pour le ramener à son meilleur niveau. C’est tout de même un cheval régulier qui avait bien couru derrière Argo Solo à sa dernière sortie dans une classe supérieure. Le cheval avait conservé sa bonne forme et comme il concourait contre des adversaires moins aguerris, on lui accordait une chance de figurer à l’arrivée », a déclaré Yannick Perdrau à chaud après la course.
Si Kalinago a été exact au rendez-vous samedi, Valerin, à qui il accordait une chance d’outsider, a une nouvelle fois trouvé plus fort que lui au finish en Glorious Goodwood au terme d’un parcours laborieux. Sunil Bussunt a tenté de prendre de vitesse ses adversaires dans le dernier tournant, mais une fois qu’il avait mis le nez devant, Valerin n’a pas prolongé son effort. En 15 sorties chez nous, Valerin compte 13 accessits dont huit 2es places. Alain Perdrau avait un troisième représentant samedi en Roving Jet, qui a fini bon dernier loin du gagnant. Il doit être revu car il trouve la compétition rude après sa victoire surprise acquise aux dépens d’Emaar alors qu’il défendait les couleurs de Raj Ramdin.