ENTRAÎNEUR GILBERT ROUSSET : 800 victoires en 30 ans de carrière

Cela fait un bout de temps qu’il était l’entraîneur le plus prolifique du Champ de Mars, mais son compteur s’était arrêté à 799 depuis le succès d’Entree lors du 21e acte. Après une journée "sans" et une semaine de repos, Gilbert Rousset a atteint le cap des 800 victoires grâce à Dawn Raid, piloté par Donovan Dillon dans The Air Mauritius Kestrel Flyer Cup sur 2200m.
Rigueur, discipline, honnêteté, sérieux. Ce sont les qualificatifs les plus souvent utilisés par ceux qui ont côtoyé l'entraîneur de près ou de loin durant ses 30 ans de carrière. Celui qui donne un coup de main administratif à l’écurie, Jason Seesurun, et sa famille entretiennent une relation privilégiée avec l’entraîneur. « Gilbert Rousset fait partie de la famille et il y tient une place très importante à nos yeux. À ma connaissance, chaque semaine il vient dîner à la maison et cette relation date d’avant ma naissance », nous a confié le fils de l’assistant-entraîneur Soodesh Seesurrun.
« Si j’ai une certaine maîtrise de la chose hippique aujourd’hui, je la dois à mon père et à Gilbert Rousset. Il nous arrive souvent de suivre les courses à l’étranger à la télévision, principalement celles où sont en action Christophe Soumillon. Je suis devenu un grand fan du jockey belge grâce à lui. Il m’a montré les qualités qui font que Soumillon est un jockey d’exception. Gilbert Rousset, c’est aussi et surtout quelqu’un de droit, d’honnête, de sérieux, d’organisé et de très discipliné. Bref, c’est un professionnel jusqu’au bout des ongles. Papa a beaucoup appris de lui et il lui a graduellement délégué les responsabilités. Ce qui fait qu’aujourd’hui, il est là principalement pour superviser le travail. C’est lui le mentor de l’écurie », explique notre interlocuteur.
En effet, le gros du travail au niveau de l’entraînement est dirigé depuis quelques années par Soodesh Seesurrun, son fidèle assistant, tandis que l’administration est gérée par Gregory Hart de Keating, Brice Bodenon et Jason Seesurrun. « Pour avoir la chance de travailler dans l’administration de l’écurie, je peux vous dire que c’est plus compliqué pour les entraîneurs avec une longue carrière de s’adapter aux nouvelles technologies, mais Gilbert Rousset a trouvé la formule pour évoluer avec le temps. »
Malgré ses différents titres de champion, Gilbert Rousset n’a pas la grosse tête et demeure quelqu’un de très discret. « Parfois la pression monte à l’entraînement, mais le calme revient très vite et il est plus facile de l’aborder ».
S’agissant de cette 800e victoire, Gilbert Rousset et sa bande savaient qu’elle allait venir tôt ou tard. « On n’était pas more than happy, mais la fête était encore plus spéciale, car c’était la journée du Maiden. C’est un big achievement. Il a accompli un travail fantastique et il récolte aujourd’hui le fruit de son dur labeur. » Cela n’a finalement pris à Gilbert Rousset que deux ans pour passer de 700 à 800 victoires. Il avait atteint l’ancien cap lors de la 21e journée 2015, soit une semaine avant le Maiden, avec Milleminesta. Avec une moyenne de 50 victoires par saison, rendez-vous est déjà pris en 2019 pour la 900e…