Ramener régulièrement une victoire semble satisfaire Imran Chisty, le jockey de Patrick Merven. Si sa victoire avec Seven League Boots lors de la 12e journée avait suivi celle acquise avec Avail une semaine plus tard, le titulaire du yard Merven a toutefois fait chou blanc les deux journées suivantes avant de reprendre sa bonne série avec Triad Of Fortune (16e journée), Nation Builder (17e acte) et Varadiso lors de la 18e journée. « At this stage, I am glad to bag at least a winner regularly », nous a déclaré la cravache indienne.
Abordant la victoire de Varadiso dans la course de clôture, Imran Chisty est d’avis que « ma monture a bien sauté de sa 10e ligne. Mais j’ai dû l’employer quelque peu afin de rester aux côtés du cheval se trouvant à mon intérieur (ndlr : Gondwana). »  Ce n’est qu’à l’entame de la descente que le fils de Var et de Paradiso est parvenu à prendre le commandement. On pouvait penser que la présence de Smitten dans la descente aurait pu inquiéter Varadiso, mais il n’en a rien été.
« Une fois devant, j’ai relaxé ma monture et, heureusement, elle n’a jamais été intimidée quand, à un moment donné, Smitten a voulu nous mettre la pression. » En bon juge du pas, Imran Chisty a pu laisser Varadiso souffler entre les 800 et les 600m, avant de le monter avec vigueur en ligne droite. « He kicked on nicely to keep the opponents away », dit-il. Les facteurs qui ont, semble-t-il, contribué à la victoire de Varadiso sont, entre autres, sa fraîcheur, le parcours réduit et ses récents progrès notés. Toujours selon Imran Chisty, il devrait faire son petit bonhomme de chemin au Champ de Mars.
Plus de distance pour Beat The Retreat
Imran Chisty était associé à trois autres chevaux de Patrick Merven samedi dernier. À l’arrivée, seul le nouveau Beat The Retreat a laissé entrevoir des possibilités. « Il est un cheval prometteur, mais a besoin de plus de distance. Il s’est montré un peu lent au départ, mais a bien terminé son parcours. » Pour un rappel, il a gagné sur 1200m et 1300m en Afrique du Sud, et a fini deuxième sur 1400m. D’ailleurs, il n’était pas à son aise samedi dernier. Mis à part un départ moyen, il a couru en épaisseur et a abordé la ligne droite finale complètement en dehors. Beat The Retreat a fini sixième, à 2,75 longueurs du gagnant Ernie.
À en croire l’Indien, Kruger Rand n’est plus le même cheval. Il commence à ressentir le poids de l’âge car il aura neuf ans dans quelques jours. « On ne peut pas lui demander plus que cela. » Notons que Kruger Rand a fini septième à presque 10 longueurs de Prince Lateral dans la troisième course. Sachez aussi que Kruger Rand participait samedi dernier à sa 43e course au Champ de Mars. Il a ramené six victoires et s’est placé en 14 occasions, rapportant Rs 1,4 M à ses propriétaires.
Quant à Fortissimo, Chisty espère qu’il s’améliorera à l’avenir. « Il n’est pas un bon travailleur à l’entraînement et il est caractériel. » L’alezan a été battu à plate couture dans la 4e course, finissant à plus de 9 longueurs de Victory Team. Après un départ quelconque, il a pu suivre sur les barres, décalé du peloton des meneurs. Mais quand son jockey lui a mis la pression, il n’a pas répondu à ses sollicitations, pour terminer à la traîne.