ENTRAÎNEUR PATRICK MERVEN : Varadiso sauve la journée

C’est dans la course d’ouverture de la 29e journée que l’entraîneur Patrick Merven a signé son unique succès samedi dernier grâce à Varadiso, alors que sa meilleure chance était en théorie Avail, grandissime favori à Rs 220. Alors que les partisans et membres de l’établissement Merven attendaient la 3e course pour voir Avail triompher, ils sont restés sur leur faim en voyant un ex-pensionnaire l’emporter, à savoir Bono Vox. Ce dernier est venu régler Avail et Seven Oceans, qui étaient à la lutte pour la victoire finale.
« On est déçus car, sur le papier, c’était notre meilleure chance de la journée. Mais, malheureusement, il nous a manqué un petit bout », admet Patrick Merven. « On a préféré être en one-off puisqu'on ne voulait pas prendre le risque d’être à l’intérieur malgré sa deuxième ligne, de peur d’être enfermé comme Sir Earl Grey la dernière fois. Malgré cela, il a couru une bonne course pour s’incliner devant plus fort que lui. Bono Vox, qui était sous ma charge auparavant, avait débuté victorieusement au Champ de Mars et était descendu de classe tout en portant 4 kg de moins. Il était un bien meilleur cheval. Avail avait besoin de cette course étant donné que cela faisait presque un mois qu’il n’avait pas couru. » À l’observation que les favoris ne triomphent pas si souvent chez lui, l’entraîneur déclare qu'Ice Run avait bien gagné à sa dernière sortie en gros favori !
Patrick Merven a bien débuté la journée avec Varadiso qui s’alignait pour la première fois sur le parcours du jour chez nous et qui en a profité pour signer sa deuxième victoire au Champ de Mars. « Depuis très longtemps, on avait prévu de lui faire disputer cette course. Pour nous, on était confiants qu’il allait bien se comporter sur la distance. Mais quand on a eu la ligne n°8, cela nous a quelque peu refroidis. Il n’empêche qu’il a bien profité du pas pour ramener une victoire qui fait énormément plaisir. En revanche, Fortissimo et In The Loop sont à revoir, alors que Mighty Lion a été égal à lui-même », souligne l’entraîneur.
Avec une 18e victoire, Patrick Merven est encore loin du compte de la saison dernière (25 victoires), mais il reconnaît que depuis l’arrivée du jockey indien Imran Chisty, les choses évoluent positivement. « À lui seul, il a signé 12 victoires. Pour dire que sa venue nous a été grandement bénéfique. Malheureusement, il ne sera pas des nôtres pour la 30e journée, il purgera sa suspension d’une semaine qu’il a reçue pour sa monte sur Ice Run. Il en profitera pour faire un saut dans son pays natal, où il sera en action dans une course de Groupe 2. Il sera de retour mardi prochain », indique Patrick Merven.