ENTRAÎNEUR RAMAPATEE GUJADHUR : Arnold donne des sueurs froides

Steven Arnold a donné des sueurs froides aux partisans de Cape Horn samedi dernier. L’Australien, qui avait une chance de premier ordre avec ce cheval dans l’épreuve de clôture, aurait pu se faire griller la politesse par l’outsider Red China s’il n’avait pas sorti le grand jeu dans les 75 derniers mètres. Si Cape Horn l’a emporté, le style avec lequel il monte ses chevaux n’a pas manqué de susciter des commentaires dans la communauté des turfistes. Turf Magazine a donné la parole au principal concerné dans le but d’apporter un élément de réponse.
Posé comme à son habitude, Steven Arnold déclare d’emblée que Cape Horn l’a beaucoup impressionné samedi. « He drew a plum barrier which on this track is obviously an advantage. He travelled nicely all the way and I always felt that he was going to be a good contender from where he was. With 61,5 kg on his back, it’s not easy to quicken, the more so that the finishing line is uphill. The way he did it was quite impressive », trouve l’Australien.  
Le fait de faire preuve d'autant de patience n’est-il pas risqué sur une piste comme le Champ de Mars, surtout avec une ligne droite d’à peine 300 mètres et quand les chevaux de devant ne donnent pas l’impression de faiblir? À cette question, Steven Arnold répond : « Yeah, but what’s the alternative? I was behind the leader. All I had to do was to wait and be patient. The only other option available to me was to lead but with such a big weight on his back, it would have been difficult for Cape Horn had he been attacked. »
« This is a track where if you’re running against some horses with a nice run and who hold the corner a little bit, you might end up covering more ground if you go a little bit too early and this can be detrimental to your horse especially if he is carrying a big weight. So, even if Cape Horn won by a small margin, I think that was the right way to ride him in the circumstances », estime-t-il.
Concernant Cape Horn lui-même, Steven Arnold est d’avis qu’il devrait se muer en un excellent compétiteur au Champ de Mars, la maturité aidant. « He is a horse that will keep improving. In my opinion he will be a nice 4 year old. I think the boss will take a little bit of time, not pushing him too hard this season. He has already won two races at an early stage of the season and I am sure he can win more on based on what he has shown us so far. »
« Reim didn’t run his usual race »
Les sueurs froides, Ramapatee Gujadhur en a sans doute eu également, lui qui avait comme invités les directeurs d’une compagnie de téléphonie qui avaient fait le déplacement de la Grande Péninsule dans le cadre de l’assemblée générale des actionnaires de ladite compagnie. Il n’a pas manqué de leur dédier cette victoire de Cape Horn. « On a eu une fin de semaine et un début de week-end éprouvants, surtout avec les problèmes de santé qu’ont rencontrés Studiolo et Ready To Attack (voir hors-texte). Ajouté à cela la mauvaise performance de Reim, on pensait qu’on allait avoir une journée "sans". Heureusement qu’il y a eu one for the poor (rires) », dira l’entraîneur
Justement, cette mauvaise course de Reim — 8e sur neuf partants à 7,90L de Scotsnog —, Steven Arnold arrive difficilement à l’expliquer. Il n’est pas impossible que ce cheval était dans un jour "sans", selon l’Australien. « He was a little bit disappointing. I don’t know if they have found something amiss with him but with the wide draw, I had to do a little bit of work around the first corner. I was beaten 400m out. He was the first horse under pressure, which is not like him. I would say that he didn’t run his usual race », estime notre interlocteur.
En ce qu’il s’agit de Paladin, 6e à 3L d’Entrée, Arnold pense qu’il avait besoin de cette course. « I got into a nice position and he travelled well throughout the race. I thought he had a winning chance on the corner but he didn’t quite finish off. I think that race will bring him on. »

Studiolo et Ready To Attack sur la touche
À la télévision nationale samedi dernier à l’issue de la victoire de Cape Horn, Ramapatee Gujadhur a déclaré que Studiolo et Ready To Attack seront mis sur la touche. Le premier nommé s’est blessé la veille à l’entraînement (ndlr : vendredi 12 mai), alors que Ready To Attack a dû déclarer forfait pour la première manche du championnat des 4-ans après qu’il eut été décelé chez lui une boiterie. À l’heure où il faisait sa déclaration, Ramapatee Gujadhur chiffrait la convalescence du vainqueur de la Duchesse à un mois. « Mais tout dépendra de l’avis de notre vétérinaire », a-t-il ajouté.