ENTRAÎNEUR RAMAPATEE GUJADHUR : The side winkers helped a lot Act Of Loyalty, selon Steven Arnold

Le hasard fait souvent des choses, dit-on. Pour son avant-dernière journée sous les couleurs de la casaque bleu électrique, Steven Arnold s’est retrouvé "leader" malgré lui, si on considère que le meneur Brandon Lerena est hors circuit après la triste affaire du catamaran qui a été néfaste à trois jockeys (Muzi Yeni, Raymond Danielson et Lerena lui-même) en juin dernier. Une victoire lors du 22e acte avec l’attendu Act Of Loyalty, qui s’est révélé comme étant le seul favori vainqueur du jour, et l’Australien a de quoi se satisfaire de ce meeting de folie outrageusement dominé par des outsiders.
« C’est vrai, j’ai finalement sauvé ma journée dans une réunion où our expectations were high. Mais ce sont les aléas de la compétition », avance un Steven Arnold toujours calme et qui peut s’enorgueillir d’être le seul jockey à n’avoir pas été convoqué une seule fois par les Racing Stewards cette saison.
Avec 14 gagnants et 42 placés en 93 montes, Arnold, qui tourne à 15% de moyenne en termes de victoires, est à trois longueurs de Lerena, mais il ne sera plus en course pour la Cravache d’Or au soir de la journée du Maiden, car il a choisi depuis quelques semaines maintenant de regagner prématurément l’Australie.
Contrairement à ses deux poursuivants, le Sud-Africain Robert Khathi et Jeanot Bardottier, qui ont fait chou blanc lors de la 22e journée, l’Australien a quand même été exact au rendez-vous avec Act Of Loyalty. « My horse travelled nicely and quickened well approaching the turn. The side winkers on today (ndlr : lors de cette 22e journée) sharpened him up and made things easier. » Quand a-t-il cru que son coursier allait (enfin) le faire ? « I was confident in the run. J’ai remarqué qu’il se cherche un peu quand il est devant. Mais c’est un jeune coursier. Il apprend les rudiments de la compétition. »
« Ready To Attack lost his action suddenly… »
Si Act Of Loyalty a conjuré le mauvais sort, son compagnon de box Ready To Attack, invaincu en deux sorties sur notre turf, a mordu la poussière à sa troisième tentative, alors qu’il était un gros favori. « Ready To Attack avait tout en sa faveur, du moins sur le déroulement des trois quarts de la course. From leaving the 400m, he lost his action suddenly. May be the ground was a bit rough over there. He suffered a slight injury after the race. »
Un autre gros favori de Gujadhur, Cape Horn, a connu les affres de la défaite. Victorieux trois fois et deux fois placés en cinq sorties, ce 4-ans a certes couru dans l’argent (2e), l’extrême outsider de la course, le nouveau de Jean-Michel Henry, Major Jay, le coiffant au poteau. « I thought I made it at 100m to the post. Mais les 20 derniers mètres se sont révélés le bout du monde pour Cape Horn. À bien y voir, 1500m pourrait être la limite pour lui. La piste qui s’était considérablement détériorée en fin d’après-midi n’a peut-être pas plu non plus à mon coursier. Tout cela est à revoir. »
Soweto Moon a lui aussi été une grosse déception pour son jockey. « Le mauvais tirage (10) et le fait qu'il montait de catégorie lui ont été néfastes. Les places dans les stalles sont très importantes au Champ de Mars. Quand Soweto Moon bénéficiera d'un meilleur tirage, ce sera plus facile pour lui. »


« Act Of Loyalty a gagné avec de la marge »
La casaque bleu électrique a sauvé les meubles lors du bal des outsiders… avec son grandissime favori Act Of Loyalty. Ramapatee Gujadhur campe à la troisième place au classement des entraîneurs, mais il s’est rapproché de la barre des Rs 6M (Rs 5 863 000) au niveau des stakes money. « Act Of Loyalty était de loin notre meilleure chance. Et le cheval et Arnold ne nous ont pas laissé tomber. Il y avait beaucoup de paris sur le nouveau de Patrick Merven, Talbec. Here we harvest sugar cane and rumours. Mais Act Of Loyalty a gagné dans un style plaisant. Même Steven (Arnold) m’a dit que son cheval a gagné avec de la marge. Je dois dire que le champ était à sa portée. Talbec a montré qu’il a besoin de plus de distance. »
L’entraîneur a également souligné la belle réussite de cette Horse Welfare Raceday à la télévision nationale. « C’était une belle démonstration qui a mis en valeur le traitement accordé aux chevaux retraités ici. Cela devrait faire changer l’opinion d’une partie de propriétaires de chevaux en Afrique du Sud qui, des fois, hésitent à vendre leurs chevaux, de crainte qu’ils ne soient maltraités à Maurice. »