ENTRAÎNEUR RAMESHWAR GUJADHUR : Yashin Emamdee vise le week-end international

L’appétit vient en mangeant. À l’issue de la 25e journée, Yashin Emamdee disait que son objectif pour le reste de la saison était de remporter entre trois à cinq victoires. Or, samedi dernier, il a ramené un brillant triplé. Ambitieux, il veut maintenant un titre chez les locaux. Celui qui pense raccrocher à la fin de la saison veut aussi terminer sa carrière en beauté, soit par une participation au week-end international, un rendez-vous qui regroupe de fines cravaches venant de l’étranger.
« Franchement, je dois dire que les choses se passent très bien et je commence à retrouver mes envies de compétition. Maintenant, ce que je veux, c’est être en action lors du Week-End International et pourquoi pas chercher le titre de champion, du moins chez les locaux », déclare-t-il. Ainsi, si certains l’avaient enterré un peu trop vite, Yashin Emamdee concède sur cette vérité hippique à l’effet que « j’obtiens de bonnes montes et c’est pourquoi j’ai de bons résultats. » Il tient à remercier l’entourage de Rameshwar Gujadhur, à qui il accorde ses priorités, tout en insistant qu’il reste freelance. « Nos chevaux montent en puissance et c’est quelque part normal de les retrouver à l’arrivée. »
Pour en revenir à la 26e journée, il l’avait abordée avec un tempérament de gagneur, croyant fort en un très bon après-midi. « J’étais confiant de ramener au moins trois victoires », avoue-t-il, avant de poursuivre que « Sierra Redwood était affûté au training et le champ, soit le B31, était à sa portée. Je redoutais seulement le cheval Ready For Take Off. » Mais il faut préciser que tout n’a pas été facile. Yashin Emamdee a eu à conserver son sang-froid quand sa monture a été condamnée à courir one-off avec ses 60 kg. « Je dois avouer que j’étais inquiet, mais heureusement que Sierra Redwood a tenu la gageure. » Effectivement, une fois que l’alezan eut retrouvé son élan en ligne droite, il a pris le meilleur sur Ready For Take Off.
Nottinghamshire a tendance à s’arrêter
La journée a continué sur le bon tempo avec le doublé à l’issue de la deuxième course avec Bezamod, qui est enfin parvenu à ouvrir son compteur. Battu par Brave Leader il y a une semaine, le hongre bai de 5 ans a été maintenu fresh et il est parvenu à passer le but en premier. « Je savais qu’il dominerait ce lot, même si Carson City a joué avec mes nerfs. Bezamod est parvenu à repousser son attaque, à mon grand soulagement. » Il pense que le hongre bai peut « ramener au moins une autre victoire cette saison. »
Nottinghamshire l’a emporté comme attendu, mais il a donné des sueurs froides à Yashin Emamdee. « Il est vrai de dire que nous lui avions accordé les meilleures chances. En fait, il était notre premier choix en cette journée. Il a eu un bon parcours durant toute la course, mais a pris peur dans la ligne droite finale et a donné l’impression qu’il voulait s’arrêter. Il était un peu green. Cela ne m’a pas aidé pour repousser l’attaque percutante de Promissory, mais heureusement que le but est arrivé à temps. » Il faut ici souligner que rien que 0,02L, soit un nez, a séparé Promissory de Nottinghamshire.
De ses trois autres montes de la 26e journée, le jockey est d’avis que « After Midnight avait besoin d’une compétition pour retrouver ses bonnes sensations et il devrait mieux faire la prochaine fois. » Pour ce qui est de Prince George, il l’a trouvé « moyen », même s’il faut convenir que le cheval avait perdu toutes ses chances après avoir été incommodé au départ. Il s’est retrouvé loin derrière, alors que c’est un cheval qui affectionne la position tête et corde. C’est une course à ignorer et il devrait être plus à l’aise dans une valeur inférieure. Quant à Newsman, il reste un cheval capricieux et n’a pas été exact au rendez-vous dans l’emballage final. Mais il a été battu par moins de deux longueurs et tout espoir n’est pas perdu.