ENTRAÎNEUR RICKY MAINGARD : Speed Limit remet ça

Speed Limit a permis à Brad Pengelly de continuer sur sa bonne lancée, après avoir manqué la 21e journée pour cause de maladie. L’Australien a démontré une autre facette de son talent à l’issue d’une ligne droite remarquable pour permettre à Speed Limit de doubler la mise. Sa tâche était plus compliquée cette fois, dans le sens où le cheval n’avait pas hérité d’une bonne ligne. Mais les choses ont néanmoins bien tourné pour lui vu qu’il a pu trouver une bonne position sur les barres, alors que son principal adversaire, Karraar, a été contraint de courir le nez au vent durant tout le parcours.
« Après sa dernière course, quand il a battu Hard Day’s Night, Speed Limit a encore progressé. Il a bien travaillé et était affûté pour cette course. On a pu trouver une position sur les barres, mais Karraar a pris une sérieuse option à l’entrée de la ligne droite, mais heureusement, Speed Limit a sorti une autre accélération pour le reprendre avant le but », déclare le jockey australien. Brad Pengelly est d’opinion que Speed Limit pourrait remporter une autre course si les conditions lui sont favorables.
Quant à Ricky Maingard, qui s’est exprimé à la télévision après la course, il dira lui que les circonstances ont joué en faveur de Speed Limit. Il estime aussi que le résultat aurait été inversé si c’était Karraar qui avait trouvé une position à l’intérieur. Il a par ailleurs souligné que Speed Limit ne sera pas confronté à Karraar dans un futur proche et qu’il préférera attendre que le cheval de Gilbert Rousset remporte au moins une course car, actuellement, le handicap est nettement au désavantage de son protégé.
« Parachute Man will be back to his best »
Bradley Pengelly persiste et signe en ce qui concerne Parachute Man, pourtant battu à plate couture dans la Maiden Cup. « Parachute Man is still a great champion and will be back to his best », insiste-t-il. Contraint d’assister cette classique en tant que simple spectateur dimanche dernier, car Rye Joorawon a eu les faveurs de l’entraîneur, Pengelly ne ressent pas d’amertume. « M. Maingard is the boss. I’ve to go as per his standards. I am a professional rider, who remains concentrated on my carded rides. »
S’il s’est dit « impressionné par la grosse foule de dimanche dernier, qui sait acclamer ses champions », il est aussi d’opinion que Parachute Man, auteur d’une performance moyenne, reviendra fort vers la fin de la saison. « Il courait contre de très bons chevaux. Je suis certain qu’il retrouvera ses sensations et qu'il va courir sur sa vraie valeur prochainement. »
Abordant ses autres montes, Pengelly est d’avis que Nordic Storm aura besoin de plus de distance que les 950m. Car, en Afrique du Sud, il s’est illustré sur 1450m. « Il a toutefois encore une marge de progrès au niveau de la robe », ajoute notre interlocuteur. Dans la foulée, le titulaire du yard Maingard est d’avis que Jama fera mieux avec une ligne intérieure et probablement en courant caché, sur les barres ou même, selon les circonstances, en dirigeant la course. En Afrique du Sud, ce hongre bai, a gagné en faisant la course à l’avant.
Quant à Nadas « il doit courir plus décalé des meneurs pour mieux conclure », pense Brad Pengelly.