Directeur de sa propre entreprise qui évolue dans la mode et l’événementiel à Shanghai, Jean Paul Lam, aussi connu comme JP Lam, veut ajouter une corde à son arc. Le jeune entrepreneur, qui a su se tisser de riches relations dans la cité financière de la Chine, veut à présent faire le pont entre la Chine et Maurice. Il compte ainsi, à l’avenir, organiser une Shanghai week à Maurice et une Mauritian week à Shanghai. « Je suis en pourparlers avec les divers bureaux de Shanghai ». Le tout, dans le but de promouvoir le tourisme dans les deux endroits.
JP Lam a su surmonter nombre d’épreuves en tant qu’étranger à Shanghai pour percer dans ce monde aussi rude que peut être le business dans la capitale financière de la Chine. Son entreprise, O-Marketing, emploie quelque 25 personnes. Il entrevoit à présent un tournant à sa carrière. « Beaucoup de personnes disent que la politique, c’est sale. De l’autre côté, on dit que les hommes d’affaires sont égoïstes. La diplomatie fait le pont entre les deux. Je souhaite m’y lancer tout en continuant à faire du business », dit-il.
Récemment, en septembre dernier, JP Lam dit avoir accompagné la délégation mauricienne à Shanghai lors du Shanghai Tourism Festival. « Ce festival a eu un gros impact sur Maurice. J’ai fait le lien entre Shanghai et Maurice. J’ai assisté la délégation mauricienne d’un point de vue technique et logistique. Je me suis assuré que les médias à Shanghai fassent la lumière sur Maurice ».
Mais, ce n’est pas tout. Comme JP Lam a plus d’une corde à son arc, outre ses engagements professionnels, il prépare actuellement un PhD en Law and Finance à la Shanghai University of Finance & Economics. « J’ai reçu une bourse de cette université. J’étais d’ailleurs l’invité spécial à la cérémonie de remise des prix de l’université il y a trois semaines de cela ». Pourquoi préparer un PhD quand son entreprise marche déjà bien ? « Je travaillais tellement que je n’avais plus le temps de respirer en quelque sorte. Ce cours de trois ans me permettra de me rafraîchir l’esprit », se contente-t-il de nous dire. Cela n’affectera-t-il pas son entreprise ? « Dans le milieu où j’évolue, tout dépend des connexions que vous avez ».
JP Lam dit « faire la promotion de Maurice en Chine ». « J’encourage les Chinois à venir à Maurice. Je me suis par ailleurs rendu trois fois à Séoul cette année où j’ai également fait la promotion de Maurice ».
Cette année, le Mauricien a aussi organisé la fête nationale mauricienne à Shanghai. « Cet événement a reçu beaucoup d’impact médiatique. J’avais invité trente consuls généraux de divers pays. La Chinese Business Chamber de Maurice y était aussi présente ».