Photo illustration

— Recyclage : reversement de Rs 300 par tonne de déchets des stations de transferts; remboursement de Rs 2 000 par tonne de pneumatiques usés et Rs 32 M pour le stockage des déchets toxiques

— Rs 650 millions pour des travaux d’aménagements de drains dans 40 zones à hauts risques d’inondations identifiées

Pravind Jugnauth a très à cœur sa campagne “Moris nou zoli pei”. De fait, une série de mesures phares sont incluses dans le présent Budget pour, dans un premier temps, « changer les habitudes et la manière de penser des citoyens », afin que l’île retrouve son cachet de « propreté, qui est à la fois très important pour la qualité de la vie des habitants et également pour attirer les touristes ». L’accent est mis sur le recyclage, la collecte et le tri des déchets, ainsi que sur le nettoyage à grande échelle de diverses régions du pays.

De prime abord, Pravind Jugnauth a annoncé qu’un comité national sera institué – « the 3C Centralised Cleaning Coordination Committee, qui suivra de près, avec le concours du National Environment Fund, que toutes ces mesures soient respectées. » Ces mesures concernent, entre autres : « L’augmentation du package financier des bouteilles PET usées, destinées à l’exportation, de Rs 5 à Rs 15 par kilo. De même, les collectivités locales seront pourvues de camions pour la collecte de déchets triés. » Dans le même souffle, a indiqué le Premier ministre, « une campagne nationale sera organisée par le Comité 3C dans le but de conscientiser la population sur l’importance du tri des déchets » et leur gestion. « Dans un autre temps, des sacs-poubelles seront distribués gratuitement aux foyers afin de faciliter la collecte des bouteilles PET. »

La question de la gestion des déchets solides a également été abordée. Pravind Jugnauth a souligné que « le gouvernement redoublera d’efforts, en ligne avec le principe des 3R » (Reduction, Re-use, Recycling). « Mais notre engagement envers un développement durable ne s’arrête pas là. » De fait, le ministre des Finances a énuméré une liste de mesures en ce sens. « Nous allons fournir un reversement de Rs 300 par tonne de déchets pris des stations de transferts. Selon nos prévisions, cette mesure peut amener au recyclage de 600 tonnes de déchets au quotidien. » Dans le même temps, le gouvernement remboursera Rs 2 000 par tonne de pneumatiques usés, qu’il s’agisse de recyclage local ou destiné à l’exportation. Par ailleurs, a encore annoncé Pravind Jugnauth, « nous allons injecter Rs 32 millions pour la collecte et le stockage des déchets toxiques, au Hazardous Waste Facility de La Chaumière, pour leur exportation éventuelle ». Un système de e-management sera, qui plus est, prochainement mis sur pied avec la collaboration de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Maurice, pour la collecte et l’exportation de ceux-ci. Une enveloppe de Rs 9 millions a été votée à cet effet.

Le site d’enfouissement de La Chaumière sera, de plus, « mis à profit pour un projet pilote », sur une base temporaire. « Il s’agit d’espaces de stockage temporaires, pour des déchets de construction et de démolition, pour la région ouest de l’île. Si ce projet pilote est un succès, il sera répliqué dans d’autres régions de l’île. » Le secteur privé n’est pas oublié dans le processus. Et, de ce fait, le gouvernement octroiera des facilités aux opérateurs du privé, souhaitant mettre sur pied des parcs à ferrailles, pour la gestion et le recyclage des véhicules, « suivant un mode en ligne, avec le respect de l’environnement ». Pravind Jugnauth a également annoncé que « l’interdiction sur l’exportation des déchets métaux est désormais levée ».

En ligne avec les mesures destinées pour le développement durable, le Premier ministre a souligné l’importance de « passer aux sources d’énergies propres et renouvelables », à la place des carburants fossiles. « Dans un premier temps, nous allons établir une “Renewable Energy Roadmap” afin d’optimiser l’usage des énergies renouvelables dans la production de l’électricité. Cela encouragera l’investissement de la part du secteur privé dans ce domaine. » Plusieurs autres mesures sont aussi prises, dont la reconversion de 1 000 tonnes de déchets municipaux pour générer 20 MW d’électricité. Dans cet esprit, a aussi indiqué Pravind Jugnauth, « les foyers ainsi que des associations religieuses, caritatives et sociales, qui se trouvent dans un rayon de cinq poteaux du réseau, seront pourvus gratuitement en électricité par le CEB ».

Tourisme et nettoyage massif

Sur la question de nettoyage et de changement de mentalité, le Premier ministre a dit souhaiter « un élan national » dans le cadre d’une campagne de nettoyage massive qui sera initiée en juillet prochain. À cet effet, le 3C Committee aura pour tâche de « superviser une série d’activités concernant le nettoyage » à travers l’île. « Ainsi, une Mega National Cleaning and Embellishment Campaign s’étalant sur deux jours sera organisée, avec le concours du secteur privé, des agences publiques et de la société civile

S’agissant des plages publiques, telles que Flic-en-Flac, Pereybère, Grand-Baie, Mon-Choisy, Blue-Bay et Belle-Mare, des amendements seront apportés à la Beach Authority Act afin d’attribuer des pouvoirs aux officiers de cette agence pour délivrer des amendes aux contrevenants trouvés coupables de salir ces endroits. Le nettoyage des lieux publics, des routes et des sites touristiques tombera sous la tutelle de la Tourism Authority. De même, « le nettoyage des canaux, cours d’eaux, rivières et drains seront désormais sous la responsabilité des collectivités locales, soutenus par d’autres institutions ou sous contrats avec le secteur privé ».