Le ministre de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority, Raj Dayal, a présidé hier au lancement d’un magazine-bilan à sa gloire sur ses activités ministérielles. Cela en présence des hauts cadres de son ministère. Édité à 1 000 exemplaires au coût de Rs 200 000, ce magazine a été rédigé par l’attaché de presse de Raj Dayal, Sydney Selvon.
« C’est un livre-bilan d’une année très riche en termes de réalisations au ministère de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority », a expliqué Sydney Selvon. Le magazine s’intitule « Events and Achievements : Raj Dayal’s first year into his mandate — On a Mission to Create a “Cleaner, Greener & Safer Mauritius” ».
Présentant son ouvrage, l’auteur a expliqué que le magazine retrace les principales activités politiques et ministérielles de Raj Dayal, de son élection en décembre 2014 dans la circonscription de Flacq/Bon-Accueil en décembre 2014 à l’inauguration d’un jardin d’enfants à la Résidence Laurel (anciennement Cité Perdue) à Lallmatie en décembre 2015, en passant par ses interventions à l’Assemblée nationale et dans des forums internationaux, dont la COP21. Le magazine reprend également les interviews de presse du ministre en 2015. Il contient également les discours de Raj Dayal lors du lancement des principaux projets du ministère, des extraits des articles de presse sur ces projets ainsi que certaines de ses réponses aux questions parlementaires.
« Ce livre-bilan est dans la ligne de la politique de transparence et d’accountability prônée par le ministre Dayal », a expliqué l’auteur.
Suite à une question du Mauricien, Sydney Selvon a révélé que le magazine a été tiré à 1 000 exemplaires et a coûté environ Rs 200 000.
« C’est un livre en guise de rapport annuel du ministre », a pour sa part précisé Raj Dayal.
Sydney Selvon a par ailleurs annoncé qu’il ne compte pas demander le renouvellement de son contrat d’attaché de presse auprès du ministre. Ce contrat prend fin le 31 janvier prochain. Il se propose de retourner à l’écriture et de soutenir son épouse, la députée Danielle Selvon, dans ses activités politiques.