ENVIRONNEMENT : Mobo, le robot à la rescousse de la Planète

Le robot qui « agit pour la planète », Mobo, a été lancé le dimanche 15 septembre par le président de la République Kailash Purryag et le CEO de Mauritius Telecom Sarat Dutt Lallah, en présence du maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, Toussaint André, de Bashir Mahamode de la Mauritius Telecom Foundation et de Cyril Rose, Chef des Scouts. Cet événement s’insère dans le cadre de l’initiative « Je recycle les mobiles et les piles » de la Mauritius Telecom Foundation.
Mobo a participé à une collecte de mobiles et de piles usagés dans la région de Rose-Hill. Cette campagne vise également à récolter les accessoires, tels les chargeurs, batteries, oreillettes, cordons. Les objets collectés seront recyclés, de sorte à préserver les ressources naturelles et à protéger l’environnement et par extrapolation, la planète. Mobo est ludique et malin ! Il s’adresse au public et surtout aux enfants. Il remercie, informe…
À noter que 6,4 tonnes de piles et 2 400 mobiles usagés ont été exportés en France en février 2012 pour être recyclés. Il existe 230 points de collecte, dans les Orange shops, les municipalités et District Councils, les bureaux de poste, les supermarchés Winners, les Super U, entre autres.
Pour le moment 5 Mobo sont présents sur l’île : les Orange Shops de Bagatelle, La Croisette Grand-Baie, Flacq, Rose Belle et Port-Louis
« Je recycle les mobiles et les piles », une initiative de la Mauritius Telecom Foundation sous l’égide du ministère de l’Environnement et du Développement durable, en partenariat avec le ministère des Administrations régionales et des Îles éparses, BEM Ltd, Mauritius Post et Mauritius Scouts Association, permettra de réduire les déchets des batteries et accessoires mobiles.
Pourquoi recycler les mobiles et les piles ?
Certains éléments contenus dans les mobiles et les piles usagées peuvent nuire à l’environnement s’ils ne sont pas correctement traités en fin de vie. En effet, les mobiles et les piles contiennent des métaux lourds qui sont hautement toxiques et qui représentent un très grand danger pour notre environnement, et en conséquence, la survie de notre planète. Ces déchets, en se décomposant, relâchent des liquides très nocifs qui contaminent nos terres, nos rivières et nos nappes souterraines. Cela affecte tout notre écosystème aussi bien que notre chaîne alimentaire. Cependant, ces métaux peuvent être récupérés et recyclés utilement pour fabriquer de nouvelles piles et batteries ou participer à la fabrication d’objets de notre vie quotidienne.
La filière du recyclage
Les mobiles et les piles sont regroupés, triés et acheminés vers des centres de recyclage agréés. Les différents procédés utilisés permettent de récupérer les métaux qui entrent à nouveau dans le cycle de production de nouvelles piles et batteries ou dans la fabrication d’articles en acier inoxydable. Une fois les mobiles et les piles collectés et traités, les métaux lourds qu’ils contiennent ne représentent plus aucun danger pour l’environnement. En effet, ils peuvent être valorisés et servir à produire de nouveaux biens. Le plastique et les métaux peuvent être traités localement et sont ainsi acheminés vers des centres de recyclage locaux. Les métaux contenus dans les piles peuvent être extraits. Il est possible de récupérer plus de 50 % de la matière, et pour certaines, plus de 65 %. Les métaux récoltés servent à la fabrication de beaucoup d’objets de notre quotidien comme, les tuyaux en cuivre, les pièces automobiles (acier, aluminium), les canettes (fer, aluminium), les gouttières (zinc), les articles ménagers comme les cuillères (acier inoxydable), les vélos (fer, aluminium, cuivre, nickel, …), les clés (fer, nickel), les piles et batteries neuves.
D’autres métaux sont aussi réutilisés et permettent de réduire l’utilisation de métaux neufs provenant de la production minière : le manganèse des piles salines, alcalines et au lithium, sous forme d’alliage ferromanganèse sert à la fabrication de pièces à haute résistance à l’usure (godets de pelleteuses), le cobalt des batteries au lithium sous forme d’alliage, peut entrer dans la fabrication de pales de turbine de réacteurs, l’acier inoxydable des godets de certaines piles et batteries permet de fabriquer des articles ménagers et des accessoires du bâtiment, le nickel des batteries Ni-Cd et Ni-Mh, sous forme de ferronickel, peut entrer dans la fabrication d’articles ménagers et d’accessoires du bâtiment, le zinc des piles salines, alcalines et zinc air est réutilisé, entre autres, pour produire des gouttières pluviales ou pour la protection contre la corrosion.