Vikram Bhujun, Managing Director de Prodesign, a lancé, en collaboration avec le Mauritius Research Council, un guide book sur les green roofs. Ce concept permet l’économie d’énergie mais a aussi d’autres avantages esthétiques et écologiques. Le livret explique comment concevoir soi-même un toit vert dans le contexte mauricien.
L’objectif de ce manuel est de montrer comment fonctionne un green roof (aussi appelé toiture verte, toiture végétale ou toit vert) et comment le concevoir. Un green roof est un concept dans lequel on fait volontairement pousser des plantes sur un toit. L’intérêt réside principalement dans la protection de l’environnement mais permet également de rendre le toit plus esthétique.
Pour aboutir à ce manuel, une étude d’une année a été nécessaire. Elle a pris en compte la conception de green roofs dans le contexte mauricien, sans dépenser d’énormes sommes d’argent. “Il s’agit là d’une toiture verte dans sa forme basique. Nous pensons que c’est possible d’en avoir une chez soi à Rs 150 le pied carré”, souligne Vikram Bhujun, Managing Director de Prodesign et auteur du guide book.
Pour entreprendre un tel projet, plusieurs facteurs doivent être pris en considération. Les toits incurvés ne sont pas conseillés, les toits plats représentant une surface idéale. “Il faut que la terre puisse se maintenir. Un toit plat qui comporte une petite pente de 2 à 4% pour le drainage est idéal.”
L’auteur du guide book précise qu’il n’est pas nécessaire que le toit soit en béton pour pouvoir avoir un green roof chez soi. Le bois ou la tôle peuvent très bien faire l’affaire dans la mesure où ils peuvent soutenir le poids du toit vert. “Si votre maison peut soutenir le poids d’un réservoir d’eau, il devrait pouvoir soutenir un toit vert”, précise Vikram Bhujun.