Source : Yahoo Sport

La réussite de l’équipe de France, qui visera la finale de la Coupe du monde, mardi à Saint-Pétersbourg (20h), contre la Belgique, est aussi celle de Didier Deschamps. Un sélectionneur apprécié par ses joueurs et dont les choix et les méthodes s’avèrent payants, selon RMC Sport.

 » Je ne l’ai jamais vu comme ça. Il est toujours souriant, il chambre. Il l’était déjà avant mais là c’est différent. Il est trop cool. » Voici les mots d’un Bleu pour décrire le visage de Didier Deschamps durant cette Coupe du monde. Pourtant, cela aurait pu être plus compliqué pour le sélectionneur qui, avant la compétition, a été confronté à plusieurs difficultés comme la polémique Adrien Rabiot ou encore les envies de voir Zinedine Zidane prendre son poste en cas de Coupe du monde ratée. « Même dans la préparation, son état d’esprit n’a pas changé. Il a gardé le cap. Il est resté droit et concentré, focus sur sa compétition », évoque un membre de son staff.

Entre remontrances et compliments
En interne, on décrit un Didier Deschamps libéré et serein. Pour lui, l’objectif final n’était pas la demi-finale mais la victoire même s’il n’assume pas le rôle de favori officiellement. Depuis le début de la compétition, le Basque allie remontrances quand il faut recarder ses joueurs et compliments au bons moments.

Malgré la victoire face à l’Australie (2-1) lors du premier match, le sélectionneur n’hésite pas à recarder Dembélé, Griezmann et Mbappé dont il n’apprécie pas le travail défensif. Après le Pérou, Deschamps devant tout le groupe félicite le Parisien pour son repli en défense.