En vérité, je vous le dis : errare humanum est, perseverare diabolicum. L’erreur est humaine, mais l’entêtement est diabolique. Ce n’est pas un arriviste qui a décrété cela. Ainsi, d’aucuns se seraient trompés dans leurs calculs. Et sans vergogne, ils nous envoient la facture des pots cassés. Ne se moquerait-on pas un tantinet de nous ?